Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 465,97
    +613,30 (+1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 227,45
    +28,88 (+2,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Visite de Charles III en France : les confidences de l'ancien chef du protocole sur l'organisation

Ken Jack

L'organisation de l'accueil d'un souverain à Paris est une tâche complexe qui demande une planification minutieuse. Que ce soit pour le roi Charles III ou la reine Elizabeth II, chaque visite d'État exige une logistique bien pensée, du choix des véhicules à la sélection du menu, en passant par les lieux à visiter et les personnalités à rencontrer. La sécurité est l'une des préoccupations majeures lors de ces visites royales. Selon Laurent Stefanini, ancien chef du protocole de la République française interrogé par BFM TV, le 18 septembre 2023, les Britanniques sont généralement flexibles en matière de sécurité, mais la visite de Charles III coïncide avec des événements majeurs, comme la Coupe du monde de rugby et la venue du pape François à Marseille, ce qui mobilise toutes les forces de l'ordre disponibles.

Pour garantir la sécurité du souverain, des mesures préventives sont prises, notamment un déminage pour détecter d'éventuels explosifs à proximité. La préfecture de Police de Paris dispose de moyens pour sécuriser les lieux plusieurs heures à l'avance, avec des policiers en tenue et en civil assurant une présence discrète mais efficace. Le choix du mode de transport est également crucial. Alors que la reine Elizabeth II avait emprunté l'Eurostar lors de ses visites précédentes, le roi Charles a opté pour l'avion, bien que son voyage en France comprenne également un déplacement en train vers Bordeaux.

En ce qui concerne les véhicules utilisés pour les déplacements officiels, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite