La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 714,25
    -1 128,89 (-3,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Visio : peut-on exiger de chaque salarié d’avoir sa caméra allumée ?

·1 min de lecture

Oui, si chacun joue le jeu

Même quand la crise sanitaire sera finie, le télétravail ne disparaîtra pas pour autant, salariés et employeurs y ayant trouvé leur compte. Pour réunir des collaborateurs disséminés, la visioconférence reste idéale, à condition que chacun joue le jeu. Comme il est agaçant que certains gardent leur caméra éteinte sous des prétextes divers : problème technique, respect de la vie privée ou tout simplement réticence! Se pose-t-on la question d’être à visage découvert pour une réunion au bureau ? Certes, on ne peut pas forcer un salarié à être vu chez lui.

Quand il y a beaucoup de participants ou si la conf call se limite à un monologue du patron, cela n’est d’ailleurs pas indispensable. Mais en cas d’échanges en petit comité, voir son interlocuteur est non seulement plus agréable, mais aussi très précieux pour connaître son état d’esprit. Les réactions du visage ou la gestuelle en disent souvent plus long que les mots utilisés. Enfin, cela permet d’être certain que chacun est concentré sur le problème discuté et non pas occupé à tout autre chose à son domicile…

>> A lire aussi - Visioconférence : quand la vie privée s'invite aux réunions à distance

Non, il en va du respect de la vie privée

Les avocats sont formels et la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) a formulé des recommandations en ce sens: un salarié n’est pas expressément obligé d’activer sa caméra pour participer à une visioconférence. L’usage du microphone suffit la plupart (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le MBA est-il toujours un accélérateur de carrière ?
Plus de 800.000 chômeurs en fin de droit auront bénéficié de la prolongation d'indemnisation
Télétravail : pourrez-vous refuser de revenir au bureau à partir du 9 juin ?
Entreprendre : ces opportunités qu'offre le secteur de la défense
Volontariat de solidarité internationale : personnes concernées et conditions