La bourse ferme dans 1 h 19 min
  • CAC 40

    6 607,05
    -24,10 (-0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 107,28
    -15,15 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    34 428,01
    +231,19 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0033 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 787,40
    +10,70 (+0,60 %)
     
  • BTC-EUR

    27 862,14
    -678,04 (-2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    798,83
    -43,82 (-5,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,65
    +0,35 (+0,48 %)
     
  • DAX

    15 557,01
    -32,22 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 127,70
    +17,73 (+0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 351,23
    -18,48 (-0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 277,03
    +10,54 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3920
    -0,0001 (-0,01 %)
     

Virgin Galactic va envoyer dans l'espace une chercheuse star de TikTok

·1 min de lecture

L'entreprise de tourisme spatial Virgin Galactic a annoncé jeudi qu'une chercheuse de 32 ans, Kellie Gerardi, très suivie sur le réseau social TikTok, serait envoyée dans l'espace pour y conduire des expériences durant quelques minutes en apesanteur.

Une manière pour Virgin Galactic d'affirmer son ambition de faire voler, outre de riches clients pouvant se payer un billet à plus de 200.000 dollars pour le plaisir du voyage, des scientifiques ayant pour but de faire avancer la recherche -- et sachant communiquer sur le sujet. 

Une chercheuse en bio-astronautique

L'essor de l'industrie commerciale spatiale "change totalement la donne, c'est un tournant pour la possibilité qu'ont les chercheurs de conduire des expériences" en apesanteur, a déclaré à l'AFP l'heureuse élue, chercheuse en bio-astronautique (étude de l'effet de l'espace sur le corps humain) à l'Institut international de sciences aéronautiques.

Forte de plus de 400.000 abonnés sur le réseau de vidéos courtes TikTok et 130.000 sur Instagram, Kellie Gerardi est également l'auteure d'un livre cherchant à populariser l'idée d'un secteur spatial accessible à tous. 

Le vaisseau est encore en phase de test

Sa première expérience, nommée Astroskin, consistera en des capteurs placés sous sa combinaison pour collecter des données biométriques. Le dispositif a déjà été testé à bord de la Station spatiale internationale (ISS), mais jamais durant des phases de décollage et d'atterrissage. La deuxième visera à étudier le comportement...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles