La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 872,96
    -63,46 (-1,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 379,36
    -54,09 (-1,58 %)
     
  • Dow Jones

    29 433,75
    -493,19 (-1,65 %)
     
  • EUR/USD

    0,9782
    -0,0013 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 708,70
    -12,10 (-0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    20 038,03
    -663,23 (-3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    447,00
    -8,03 (-1,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,57
    +3,12 (+3,53 %)
     
  • DAX

    12 287,55
    -183,23 (-1,47 %)
     
  • FTSE 100

    6 994,43
    -2,84 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    10 727,59
    -345,72 (-3,12 %)
     
  • S&P 500

    3 662,11
    -82,41 (-2,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 116,11
    -195,19 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    17 740,05
    -272,10 (-1,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,1107
    -0,0061 (-0,55 %)
     

Ces villes de France transformées en village Pokémon

Sur TikTok, Cédric Miso propose aux internautes de choisir les Pokémon qui seront ajoutés dans son dessin.
TIKTOK @cedricmiso Sur TikTok, Cédric Miso propose aux internautes de choisir les Pokémon qui seront ajoutés dans son dessin.

TIKTOK @cedricmiso

Sur TikTok, Cédric Miso propose aux internautes de choisir les Pokémon qui seront ajoutés dans son dessin.

INSOLITE- Stari sur la plage à Nice, Goupix dans les rues de Clermont-Ferrand ou encore Roucoul dans le ciel de Strasbourg... Cédric Miso a réalisé le rêve de beaucoup de fans de Pokémon en transposant plusieurs villes françaises dans l’univers du jeu vidéo culte.

Cet étudiant en graphisme s’est inspiré des cartes des villages traversés par les joueurs dans les tout premiers jeux sur Game Boy : Jadielle, Azuria, Safrania, Cramois’Ile… Ce Niçois s’est attelé à reproduire en pixel art sa ville et notamment le cours Saleya, situé à deux pas de la promenade des Anglais.

Dans son Nice « version Bourg Palette », les goélands et les mouettes sont remplacés par des Goélise sauvages, tandis qu’un Pikachu se promène avec son dresseur.

« Je trouvais ça plutôt chouette de représenter les villes qui me tenaient à cœur, et notamment la ville de Nice, parce que j’y vivais », a expliqué à BFM Nice le jeune artiste âgé de 25 ans. « Ça touche à la nostalgie, parce que beaucoup de gens jouaient à Pokémon, mais ça touche aussi les gens qui vivent dans la ville concernée. »

Cédric Miso s’est ensuite attaqué à la ville de Clermont-Ferrand qu’il a dessinée sans n’y avoir jamais mis les pieds. Il s’est servi des cartes Google Earth et de photos pour reproduire la ville dans une ambiance « plus dark » en référence à la lave des volcans d’Auvergne. Il a décidé de se concentrer sur le quartier de la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption, ne manquant pas de faire figurer les vrais commerces de la place de la Victoire, comme le Bistrot de la Butte et même la Brasserie Madeleine, comme vous pouvez le constater.

Sur TikTok, Cédric Miso propose aux internautes de l’aider en lui soumettant des noms de Pokémon à intégrer à ses dessins. C’est ainsi que le Pokémon légendaire Darkrai s’est retrouvé sur le toit de la Cathédrale.

Chaque dessin demande une trentaine d’heures de travail, comme il l’a expliqué à nos confrères d’Actu Strasbourg. Pour la ville de Strasbourg, l’artiste a eu le même souci du détail en positionnant des Cadoizo, des Pokémon manchots, en référence au marché de Noël incontournable qui est organisé dans la ville chaque année.

Cédric Miso va poursuivre son travail en mettant à l’honneur de nouvelles villes de France. Il transpose actuellement la ville de Lyon, où il va poursuivre ses études, en village Pokémon.

À voir également sur Le HuffPost : Au Japon, une compagnie aérienne inaugure un avion Pokémon

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi