La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 184,76
    -572,02 (-1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Villepinte: pour SOS Racisme, Éric Zemmour légitime "la violence verbale et physique"

·1 min de lecture
Capture d'écran d'une vidéo AFPTV montrant des incidents entre des militants de SOS Racisme et des  sympathisants d'Eric Zemmour, le 5 décembre 2021 à Villepinte  - Colin BERTIER, Aurelia MOUSSLY, Laura DIAB © 2019 AFP
Capture d'écran d'une vidéo AFPTV montrant des incidents entre des militants de SOS Racisme et des sympathisants d'Eric Zemmour, le 5 décembre 2021 à Villepinte - Colin BERTIER, Aurelia MOUSSLY, Laura DIAB © 2019 AFP

Dans un communiqué, SOS Racisme a tenu à condamner les propos tenus par Éric Zemmour sur BFMTV-RMC. Pour l'association, ils confirment "une fois de plus l'incapacité d'Éric Zemmour de tourner le dos à une violence que ses mots, de toutes évidences, suscitent".

"Éric Zemmour montre que, bien loin d'un esprit de responsabilité qui passe par le refus de la violence, il n'aura de cesse de poursuivre son entreprise de légitimation de la violence verbale et physique à l'occasion de cette campagne présidentielle et au-delà", écrit SOS Racisme dans un communiqué.

En profitant au passage pour interroger le néo-candidat à la présidentielle sur la présence à Villepinte de "personnes se réclamant du néo-nazisme". "Comment ont-ils pu entrer dans le meeting? Qui peut croire que ces individus n'avaient pas été repérés par les équipes d'Éric Zemmour?"

Sur BFMTV-RMC, le candidat du parti Reconquête a condamné "évidemment toutes les violences", survenues au meeting de Villepinte.

"Maintenant, il faut bien comprendre ce qu'il s'est passé. Il y a des gens qui viennent pour faire de la provocation", se justifie-t-il. "Ils viennent, ils savent très bien qu'ils vont énerver les gens qui sont là. Ils font ça et ils le font pour que les médias disent 'houlala ils sont méchants, les autres sont violents'. Ils n'avaient rien à faire là."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles