Marchés français ouverture 1 h 3 min
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1839
    -0,0030 (-0,25 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    11 059,10
    +21,64 (+0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    262,96
    +1,50 (+0,57 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     

La Ville de Paris dépose un recours contre le projet de transformation de la gare du Nord

franceinfo avec AFP
·2 min de lecture

La municipalité juge trop commercial ce projet à 600 millions d'euros qu'elle qualifie de "Notre-Dame-des-Landes en plein Paris".

La Ville de Paris a déposé un recours contre le projet controversé de transformation de la gare du Nord, indique la mairie, vendredi 4 septembre, confirmant une information du Parisien. Le recours a été déposé auprès du préfet de la région Ile-de-France. Le préfet de région Michel Cadot avait donné son feu vert le 7 juillet au volet commercial du projet de rénovation et de transformation de la Gare du Nord, malgré l'opposition de la mairie, qui le jugeait trop commercial.

Le permis de construire a été signé avec un "objectif de livraison des travaux nécessaires pour les Jeux olympiques et Paralympiques 2024", avait précisé le préfet. Le gigantesque chantier prévoit un grand lifting de la première gare d'Europe, vieille de 155 ans et fréquentée par 700 000 voyageurs chaque jour. Mené par SNCF Gares & Connexions et la foncière d'Auchan, Ceetrus, il prévoit notamment la construction de commerces, bureaux et équipements culturels.

"Un Notre-Dame-des-Landes en plein Paris"

Moyennant 600 millions d'euros, le projet prévoit un toit terrasse végétalisé d'un hectare avec vue sur le Sacré Cœur, doté d'une piste de trail, un parking pour 2 000 vélos, une grande nef transversale. Le préfet de région avait annoncé sa décision "à la suite d'une instruction attentive et au regard de l'avis favorable émis par la commission d'enquête et de l'ensemble des concertations réalisées".

"Le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi