Marchés français ouverture 8 h 49 min
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,25 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,1647
    +0,0016 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,43 (+0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    52 321,83
    -701,19 (-1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     

Dans cette ville, les maisons secondaires seront bientôt surtaxées

·1 min de lecture

C’est un casse-tête pour de nombreuses communes situées dans des zones touristiques : les logements vacants et les résidences secondaires. Dans la commune des Sables-d’Olonne (Vendée), le problème entraîne une véritable crise de la location, détaille Ouest-France, lundi 27 septembre. Selon le maire de la ville, Yannick Moreau, la cité compte "40% de résidences secondaires et ce chiffre ne cesse de croître". Si bien qu’il devient impossible pour les résidents de trouver une location à des tarifs raisonnables.

Ces résidences secondaires, dont les volets restent clos une bonne partie de l’année, déstabilisent le marché de l’immobilier et poussent les résidents à habiter en périphérie, entraînant une "dévitalisation" du centre-ville, selon la commune qui a décidé d’agir. Lundi 27 septembre, le conseil municipal a ainsi voté un plan de huit mesures pour "encourager la mutation des résidences secondaires, touristiques ou vacantes en résidences habitées à l’année".

Parmi ces mesures, l’instauration d’une nouvelle taxe pour les 3.000 logements actuellement vacants dans la commune, soit 7% des habitations recensées. Il s’agit de "logements non utilisés, délabrés ou abandonnés" que le maire veut voir revenir sur le marché en location annuelle ou à la vente. Pour inciter leurs propriétaires à faire un effort, la ville va toucher directement au porte-monnaie.

>> A lire aussi - Fiscalité immobilière : bientôt la fin des résidences secondaires ?

En effet, ceux-ci ne paient actuellement pas de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : ces villes où investir dans des colocations se révèle avantageux
Immobilier : ville par ville, combien vous coûte une pièce supplémentaire
Prêt à taux zéro : les conditions d'éligibilité changent à partir du 1er janvier
Loyer : les villes où les colocations coûtent (beaucoup) moins cher que les studios
Le loyer astronomique que va payer Lionel Messi dans sa nouvelle maison

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles