La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 959,67
    -274,26 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Dans cette ville italienne, les coiffeurs risquent 500 euros d'amende s’ils font trop de shampoings à leurs clients

Dans cette ville italienne, les coiffeurs risquent 500 euros d'amende s’ils font trop de shampoings à leurs clients (Crédit : Getty Images / Photo by Lisa Maree Williams)
Dans cette ville italienne, les coiffeurs risquent 500 euros d'amende s’ils font trop de shampoings à leurs clients (Crédit : Getty Images / Photo by Lisa Maree Williams)

Face à la sécheresse, les villes italiennes multiplient les initiatives pour rationner l'eau.

En Italie, une sécheresse historique affecte la production agricole et énergétique et oblige de nombreuses villes à prendre des mesures. Pour économiser l’eau, le maire de Milan a d’ores et déjà annoncé que les fontaines décoratives de la ville seraient sans eau jusqu’à fin septembre. À 230 kilomètres de la capitale de la région Lombardie, l’édile de Castenaso, une petite ville située près de Bologne, est allé encore plus loin pour économiser ce bien précieux.

Les doubles shampoings interdits tout l’été

Selon une information repérée par The Guardian, le maire de Castenaso, Carlo Gubellini, a interdit aux coiffeurs et aux barbiers de laver les cheveux de leurs clients deux fois. Les professionnels qui ne respecteront pas cette consigne seront passibles d’une amende pouvant monter jusqu’à 500 euros. Le maire souhaite à tout prix le gaspillage de l’eau, trop important à son goût.

"Si nous multiplions la quantité d'eau utilisée pour chaque client, nous parlons de milliers de litres par jour", s’est justifié Carlo Gubellini au Corriere della Sera. "Castenaso est petit : imaginez ce que cela signifie en termes de consommation d'eau dans les grandes villes. Nous avons passé la consigne samedi, considérant que les coiffeurs sont fermés le dimanche et le lundi, pour leur laisser le temps de s’adapter", a-t-il ajouté.

Les coiffeurs perplexes

Prévoyante, la municipalité a distribué un petit livret explicatif aux professionnels pour les sensibiliser sur le gaspillage. Sauf contre-ordre, cette nouvelle règle devrait s’étendre jusqu’à la fin du mois de septembre. Si la mesure a été plutôt bien accueillie par les habitants, elle laisse les coiffeurs perplexe qui estiment qu’il leur sera difficile de respecter cette injonction "car certains des produits que nous utilisons l’exigent, surtout si les cheveux du client sont assez sales." Les clients de ce salon de coiffure apprécieront la remarque.

VIDÉO - Eau rationnée, fleuve asséché : la sécheresse menace les cultures en Italie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles