Publicité
La bourse ferme dans 3 h 33 min
  • CAC 40

    7 601,08
    -27,72 (-0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 905,68
    -9,79 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0752
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    2 344,80
    -2,10 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 569,00
    -286,81 (-0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,45
    +43,70 (+3,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,58
    +0,01 (+0,01 %)
     
  • DAX

    18 112,34
    -19,63 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    8 205,66
    +14,37 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • GBP/USD

    1,2731
    +0,0021 (+0,17 %)
     

La ville d’El Paso au bord « de la rupture » alerte son maire face à l’afflux de migrants

Reuters

INTERNATIONAL - « Nous en sommes maintenant au point de rupture. » C’est ce qu’Oscar Leeser, le maire démocrate d’El Paso, a expliqué en conférence de presse ce samedi 23 septembre. Cette ville texane proche de la frontière mexicaine fait face depuis plusieurs semaines à un afflux de migrants traversant depuis le Mexique. Plus de 2000 personnes par jour y cherchent asile, une situation qui dépasse les capacités d’accueil actuelles d’El Paso.

Depuis une dizaine de jours, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête de l’article, la ville tente d’offrir un refuge aux nouveaux arrivants, et la mairie a prévu d’ouvrir un nouveau centre d’accueil prochainement. Samedi, cinq bus ont également été mobilisés pour emmener des migrants à New York, Chicago et Denver s’ils le souhaitent.

Principalement de nationalité Vénézuélienne, les demandeurs d’asiles désespérés arrivent depuis le Mexique en bus ou dans des trains de marchandises. Après un dangereux voyage, beaucoup se dirigent vers des villes frontalières au Texas, telles qu’El Paso, ou en Californie près de San Diego. En réponse à l’augmentation soudaine des arrivées, le gouvernement américain a déclaré mercredi envoyer 800 militaires supplémentaires à la frontière.

PUBLICITÉ

Plus tôt cette semaine, les corps de deux migrants ont été retrouvés dans le Río Grande, le fleuve qui marque la frontière avec le Mexique. Parmi les victimes, un enfant de trois ans qui traversait avec sa famille. Tous deux ont été découverts non loin de la controversée « barrière flottante », installée cet été pour dissuader les migrants de tenter la traversée.

À voir également sur Le HuffPost :

Le pape François à Marseille risque d’irriter (encore) la droite et l’extrême droite en parlant migrations

Migrants : une demandeuse d’asile a 18 fois plus de risque d’être victime d’un viol qu’une Française