La bourse est fermée

La ville de Biarritz moquée pour ses nouveaux bancs photovoltaïques

L’annonce a beaucoup fait rire les internautes. L’installation de trois bancs photovoltaïques par la mairie de Biarritz, à l’occasion du G7, a rencontré un écho inattendu… La faute à un message d’un adjoint à la mairie de cette commune des Pyrénées-Atlantiques. Guillaume Barucq a en effet mis en ligne des photos de ces bancs, ce vendredi, en invitant à éviter de s’y asseoir "aux heures les plus ensoleillées". Il n’en fallait pas plus à la twittosphère pour s’emballer.

FranceInfo répertorie ainsi plusieurs tweets d’internautes publiés en réponse au message de l’élu. L’un d’eux s’amuse : "Vivement qu’on installe des trottoirs photovoltaïques sur lesquels il ne faut pas marcher", quand un autre demande si "c'est une blague ? c'est pour une caméra cachée ?" D’autres, enfin, font directement le parallèle avec le célèbre inventeur Gaston Lagaffe : "Parfait pour s’asseoir la nuit ! Ça me fait penser à Gaston Lagaffe qui avait inventé la lampe de poche solaire qui ne fonctionne qu’en plein jour…"

Des moqueries qui n’ont pas pour autant refroidi les ardeurs de l’élu qui a invité les internautes "à venir tester avant de critiquer sur Twitter". Contacté par la chaîne publique, Guillaume Barucq a ironisé sur "ces bancs sur lesquels on peut s’asseoir, mais pas trop" décrivant un "concept révolutionnaire dans la lutte contre la sédentarité". Plus sérieusement, l’élu a tenu à préciser que "si on veut produire au maximum, il faut éviter que des gens soient assis dessus en permanence en plein soleil. Mais ces bancs sont larges, donc ça produit même avec deux ou trois personnes dessus. Cela fonctionne par tout temps, en toute saison".

Pour le moment trois bancs ont été installés dans la commune, en vue du sommet du G7 qui doit se tenir du 24 au 26 août et deux autres devraient être prochainement mis en place. Le projet est mené en partenariat avec Engie (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Cette vidéo peut également vous intéresser :