Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 717,84
    +223,83 (+0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,31
    -2,53 (-0,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Vieilles Charrues 2024 : la facture s’annonce salée, le festival en danger ?

Erick James/WireImage/Getty Images

Le festival des Vieilles Charrues menacé. Dans un communiqué publié lundi 22 avril, l’association organisatrice de l’événement incontournable, qui se déroule chaque année au mois de juillet depuis plus de trente ans à Carhaix-Plouguer, en Bretagne, tire la sonnette d’alarme. «Si rien n'évolue d’ici cet été, l’édition 2024 des Vieilles Charrues pourrait bien être la dernière», avertit-elle, en condamnant de «récentes décisions de la municipalité de Carhaix et de Poher communauté» qui «condamnent l'avenir»du festival, rapporte France Bleu Armorique.

Les organisateurs déplorent notamment une facture qui leur a été adressée mi-avril par la commune, sans concertation, «pour l'utilisation de la prairie de Kerampuilh [où se situe le festival], de bâtiments et la mise à disposition d'agents communaux». Selon nos confrères, le montant de la note s’élève à 367 000 euros. Une pilule difficile à avaler, d'autant plus qu'une convention avait été signée en 2023 pour la mise à disposition du terrain jusqu'en 2028, rappelle le journal Ouest-France.

En outre, dans son communiqué, l’association regrette également la préemption du bâtiment des anciennes chambres consulaires par la ville de Carhaix, un bien qu’elle souhaitait acquérir. «Nous n'avons plus aucune marge de manœuvre ni solution de repli autour du festival», affirme encore l’association. Elle poursuit : «L'accumulation de ces décisions nous mène dans une impasse. Nous avons sans cesse dû nous adapter ces dernières années.» La 32ème édition (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Affaire Fillon : on vous résume l'affaire des emplois fictifs en trois minutes
Energie renouvelable : à la rencontre des frères Quark, pionniers du gaz vert
Attention, la majorité des vieilles installations électriques ne sont pas aux normes
Les revenus des locataires de HLM davantage contrôlés, les Ehpad publics en grande difficulté… Le Flash éco du jour
Nouvelle menace de grève des contrôleurs aériens pour le pont de l'Ascension