Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 997,37
    +1 020,58 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 392,62
    +80,00 (+6,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

"Ma vie s'est arrêtée": le témoignage émouvant de deux amies de Sihem, toujours portée disparue

Flutra et Léna, des amies d'enfance de la jeune Sihem, disparue dans le Gard, le 1er février 2023 - BFMTV
Flutra et Léna, des amies d'enfance de la jeune Sihem, disparue dans le Gard, le 1er février 2023 - BFMTV

"On n'en peut plus." Voilà déjà sept jours que Sihem Belouahmia, une jeune femme de 18 ans, a disparu à la Grande-Combe dans le Gard. Ses proches tentent coûte que coûte de la retrouver, alors que la piste de la séquestration ou de l'enlèvement est privilégiée par les enquêteurs.

Flutra et Léna, deux amies d'enfance de Sihem, ont déclaré au micro de BFMTV qu'elles avaient toujours espoir de retrouver Sihem, malgré l'inquiétude.

"Ma vie s'est arrêtée, une partie de moi-même est morte depuis mercredi soir", a lancé Léa qui a échangé des messages avec Sihem jusqu'à mercredi dernier, juste avant sa disparition du logement de sa grand-mère.

PUBLICITÉ

Elle a ajouté: "Elle ne se sentait pas en danger [...] Ce n'est pas quelqu'un de mauvais genre."

Maintien de l'appel à témoin

Alors que la garde à vue de deux personnes a été prolongée ce mercredi après-midi, les deux amies ont ciblé l'homme auditionné par les gendarmes, qu'elles connaissent.

Sihem avait l'habitude de garder les enfants de cet homme d'une quarantaine d'années, défavorablement connu des services de police et de la justice.

"On s’adresse à lui. On veut à tout prix qu’il nous ramène Sihem", l'ont-elles interpellé avant d'ajouter que Sihem "était souvent en contact avec lui mais n'entretenait pas du tout de relation malsaine".

Selon elles, "il n'était pas forcément fréquentable", à l'opposé d'une Sihem "rigolote, gentille, la première à faire des blagues..."

Flutra et Léna ont également rappelé qu'un appel à témoin était encore d'actualité. "Si on fait tout ça, c'est pour essayer de toucher les personnes qui l'ont enlevée [...] On veut que les gens sachent que Sihem a disparu et qu'elle est en danger."

Article original publié sur BFMTV.com