La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 670,66
    -384,90 (-1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

VIDÉO - Viré de son travail, il insulte ses ex-collègues et son patron au micro avant de partir

Un jeune Anglais de 18 ans a annoncé son renvoi devant les clients du magasin. Il en a aussi profité pour dire tout le mal qu’il pensait de ses ex-collègues et de son patron.

C’est ce qui s’appelle sortir par la petite porte. Un jeune Anglais de 18 ans, salarié chez B&Q, une entreprise britannique spécialisée dans l'amélioration de l’habitat, n’a pas fait dans la demi-mesure après avoir appris son licenciement. Avant de quitter les lieux, le jeune homme a tenu à immortaliser le moment sur TikTok. Très calme, il a pris le micro pour passer un message sans ambiguïté : "Ceci est une annonce client… je viens de me faire virer. B&Q sont des c **s. F ** k tout le monde. Passez une bonne journée". Il a ensuite quitté le magasin pour la dernière fois sans un mot ou un regard à ses ses anciens collègues devant des clients médusés, relate The Daily Mirror.

Suite à cette vidéo vue plus de 2,5 millions de fois, Adam Powis a été banni de tous les magasins B&Q du Royaume-Uni par ses anciens patrons. "Ça ne me dérange pas trop. Je n’y vais pas souvent", a-t-il concédé. En espérant pour lui que ses futurs employeurs ne tombent jamais sur cet extrait.

VIDÉO - Il touche un petit pactole après un licenciement consécutif à un accident du travail