La bourse ferme dans 1 h 16 min
  • CAC 40

    5 584,78
    +66,23 (+1,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 528,79
    +36,25 (+1,04 %)
     
  • Dow Jones

    30 024,44
    +385,80 (+1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,2002
    +0,0067 (+0,56 %)
     
  • Gold future

    1 813,10
    +32,20 (+1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    16 186,24
    -64,77 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    382,16
    +2,30 (+0,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    44,79
    -0,55 (-1,21 %)
     
  • DAX

    13 404,51
    +113,35 (+0,85 %)
     
  • FTSE 100

    6 392,36
    +126,17 (+2,01 %)
     
  • Nasdaq

    12 333,90
    +135,16 (+1,11 %)
     
  • S&P 500

    3 669,14
    +47,51 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 787,54
    +353,92 (+1,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 567,68
    +226,19 (+0,86 %)
     
  • GBP/USD

    1,3360
    +0,0028 (+0,21 %)
     

VIDÉO - "Vous m’emmerdez !" : Pascal Praud excède un chroniqueur, qui quitte le plateau

·1 min de lecture

Le ton est monté d'un cran dans L'Heure des pros. Ce mardi 27 octobre, Pascal Praud et ses chroniqueurs du jour ont débattu au sujet de la deuxième vague de l'épidémie et des mesures qui doivent être annoncées, ce mercredi 28 octobre, par Emmanuel Macron. Alors que la piste d'un reconfinement est à l'étude, le présentateur de CNews a une nouvelle fois critiqué le gouvernement : "Pourquoi M. Castex déciderait pour nous ? Qu'est-ce qu'il a fait dans sa vie qui fasse qu'il est plus compétent ?", s'est-il interrogé alors qu'il estimait que le Premier ministre avait "manqué son déconfinement". Après quelques minutes, Pascal Praud a laissé la parole à ses chroniqueurs et notamment à Ivan Rioufol, qui lui a conseillé de "se méfier de cette insurrection civique qui monte."

Agacé par cette remarque, Pascal Praud l'a aussitôt interrompu : "Mais ça fait quinze fois que vous le dites ! On dirait que vous la souhaitez !", s'est-il emporté. "Mais presque ! En effet, ce serait une preuve de vitalité démocratique de montrer que le peuple systématiquement ne peut pas se laisser dicter des décisions autocratiques", l'a provoqué celui qui est éditorialiste au Figaro. Le présentateur de L'heure des pros lui a alors rappelé qu'il ne pouvait pas tenir ce type de propos dans ce contexte : "Non Ivan... Arrêtez Ivan... S'il vous plaît... L'instant est grave", a précisé Pascal Praud. Son interlocuteur est alors sorti de ses gonds : "Mais arrêtez, laissez moi donc terminer ! Vous m'emmerdez! (...) J'aimerais (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le saviez-vous ? José Garcia a 2 filles et elles sont aussi actrices
Emmanuel Macron garde contact avec Didier Raoult : "Il a eu raison avant tout le monde"
"Un voyage en Absurdie" : Marine Le Pen se paye Emmanuel Macron et Jean Castex
Melania Trump le reconnaît : elle n'est "pas toujours d'accord" avec son mari
VIDEO - C à vous : Anne-Elisabeth Lemoine adresse un tendre clin d’oeil à son fils Vasco