Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 118,00
    +17,52 (+0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,46
    -33,87 (-2,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Victor Wembanyama rafle tous les trophées du championnat

Le prodige français du basket a raflé ce mercredi 17 mai tous les trophées individuels du championnat de France mis en jeu cette saison.

Le très probable futur joueur des San Antonio Spurs, âgé de 19 ans, a reçu cinq trophées individuels lors de la remise des récompenses du Championnat de France.

SPORT - Meilleur joueur, meilleur défenseur, meilleur espoir : Victor Wembanyama. Le prodige français du basket a raflé ce mercredi 17 mai tous les trophées individuels du championnat de France mis en jeu cette saison. « Wemby » a été sacré notamment, pour la première fois, meilleur MVP, pour le meilleur joueur.

L’intérieur de Boulogne-Levallois, de tout juste 19 ans et déjà 2,21 m, qui a terminé meilleur marqueur (21,6 pts de moyenne), rebondeur (10,4), contreur (3) de la saison et en tête à l’évaluation (26). Il repart ainsi avec sa troisième statuette de meilleur espoir, après 2021 et 2022, et sa deuxième de meilleur défenseur après 2022.

Le trophée de MVP était « dans sa tête »

« Wemby », qui a appris dans la nuit le nom de sa très probable franchise NBA la saison prochaine, les San Antonio Spurs ayant hérité du premier choix à la draft du 22 juin, figure également logiquement dans le cinq majeur de la Ligue nationale de basket.

PUBLICITÉ

Il s’est montré devant la presse satisfait de la razzia réalisée : « C’est exactement pour ce genre de choses que je veux être numéro 1 : j’ai toujours envie d’innover, de faire de nouvelles choses (...) Je suis obligé de laisser ma trace. »

Le trophée de MVP était « dans sa tête » en début de saison mais « aucun titre individuel n’a de l’importance s’il ne suit pas un objectif » a-t-il souligné. « J’ai le sentiment qu’il faut finir sur une note exceptionnelle avant que je m’en aille. Partout où je passe, j’essaie de laisser une trace positive », a-t-il poursuivi, rapporte le journal l’Équipe.

« Ces trophées sont sublimés uniquement parce qu’on a eu cette deuxième place en championnat. Si on avait été relégable ou en dehors des play-offs, ça n’aurait rien représenté du tout » a ajouté Wembanyama, engagé avec les Mets 92 en quarts de finale à partir de dimanche contre Cholet.

L’arrière français de l’Asvel Nando De Colo, le Zimbabwéen Vitalis Chikoko (pivot/Pau-Lacq-Orthez) ainsi que les Américains Matt Morgan (meneur/Le Mans) et Ronald March (ailier/Roanne) complètent le cinq majeur. Laurent Villa (Cholet) a, lui, été désigné meilleur entraîneur.

VIDÉO - NBA : Wembanyama "peut cliquer avec Popovich" assure De Colo, ex-joueur des Spurs

Draft NBA : Victor Wembanyama joue son avenir à la loterie

Avant la draft NBA, Victor Wembanyama va connaître une journée décisive avec la « lottery »