Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 316,02
    +907,05 (+1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 506,20
    +22,01 (+1,48 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Victor Wembanyama : premier déplacement en NBA… et première claque

Victor Wembanyama, des San Antonio Spurs, était opposé à Nicolas Batum, des Los Angeles Clippers, le 29 octobre 2023 à Los Angeles.  - Credit:KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Victor Wembanyama, des San Antonio Spurs, était opposé à Nicolas Batum, des Los Angeles Clippers, le 29 octobre 2023 à Los Angeles. - Credit:KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Entrez dans la Crypto Arena (anciennement Staples Center) et vous y verrez inscrit un joli message. Presque une déclaration d'amour à l'attention du basket français et de deux de ses protagonistes. « French Heritage Night » ( « la nuit du patrimoine français ») est écrit en lettres capitales noires sur fond blanc et entouré de deux cœurs, bleu et rouge. Les mots ont été choisis avec une attention et une précision rares au pays de l'Oncle Sam. Car lors de la rencontre Clippers-Spurs ce dimanche 29 octobre, il y avait un match dans le match. Un duel entre Nicolas Batum et Victor Wembanyama. Mais l'un comme l'autre n'ont franchement pas été à la fête…

D'un côté, le capitaine de l'équipe de France cumule 166 sélections et vit sa 16e (et dernière ?) saison NBA. De l'autre, Victor Wembanyama, 19 ans, numéro 1 de la dernière draft NBA, est attendu comme l'un des meilleurs basketteurs au monde dans les années à venir. « C'est sûr que c'est spécial de l'affronter, d'autant plus que je l'ai vu jouer quand j'étais petit. Sur le terrain, il est certes mon compatriote, mais on l'oublie », a déclaré le natif du Chesnay (Yvelines) après la rencontre.

À LIRE AUSSI « Un1que » : dans l'intimité de Victor Wembanyama, prodige du basket françaisD'ailleurs, Nicolas Batum ne s'est pas privé pour lui voler le ballon dans les airs alors que Wemby, mis sur orbite par Jeremy Sochan, pensait claquer un gros dunk (17-31, 15'). Une action qui résume à elle seule le match cauchemardesque [...] Lire la suite