La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 224,14
    -589,71 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Victor Belmondo, sur les traces de "Bébel"

·1 min de lecture
Victor Belmondo dans
Victor Belmondo dans

Victor Belmondo marche dans les pas de son grand-père, le monstre du cinéma français, Jean-Paul Belmondo. Il a participé cette semaine à l'une des émissions les plus emblématiques du PAF, celle de Michel Drucker.

"La tribu Belmondo, c'est la famille", a confié ce dernier sur BFMTV. "Ce n'est 'que' plus de cinquante années d'amitié".

Son légendaire patronyme, Victor Belmondo l'assume avec décontraction et pas mal de recul. "Je pense que c'est des attentes des gens extérieurs, mais je vis mon truc tel qu'il est, sans l'analyser, sans l'intellectualiser", nous dit-il.

"Une évidence"

En compagnie de ses partenaires à l'écran, il est venu défendre le nouveau film de Christophe Barratier, le réalisateur des Choristes, qui lui offre son premier rôle principal dans Envole-moi. Un film dans lequel la spontanéité de Victor Belmondo, 27 ans, crève l'écran. Gérard Lanvin, avec qui il partage l'affiche, confie de son côté en coulisses: "Il a, je pense, le même esprit que Jean-Paul: sur les tournages, il ne se prenait pas la tête."

L'envie de faire du cinéma est venue naturellement à Victor Belmondo. Il a compris très jeune qu'il souhaitait faire une carrière dans le 7e art et que l'envie de jouer, il avait ça dans le sang.

"Très très vite, cette envie d'être sur les plateaux, que ce soit de cinéma ou de théâtre, j'avais ce besoin là en moi", nous raconte-t-il. " Ça a été une évidence, très très vite".

Il sera également bientôt à l'affiche du prochain film de Xavier Beauvois, Albatros , aux côtés de Jérémie Renier. Il est attendu en salles en novembre prochain.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles