La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    29 719,12
    +100,90 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    698,79
    -36,35 (-4,95 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

La victoire de Joe Biden dans l'État-clé du Michigan officiellement certifiée

·1 min de lecture

La victoire du démocrate Joe Biden dans l'État-clé du Michigan a été officiellement certifiée lundi, un nouveau revers pour Donald Trump qui refuse toujours de concéder sa défaite à la présidentielle du 3 novembre.

Pas de preuves de fraudes

Une commission a validé le décompte des résultats dans cet Etat doté de seize grands électeurs, où Joe Biden dispose d'une avance de plus de 155.000 voix sur 5,5 millions de suffrages exprimés.

Un des quatre membres de cette commission, un républicain s'est abstenu, reprenant à son compte les accusations d'irrégularités proférées, sans preuves, par le président sortant qui avait remporté d'un cheveu cet État en 2016. C'est "inacceptable" qu'il reste "tellement de questions non résolues", a déclaré Norman Shinkle, lors d'une réunion retransmise en direct en ligne et suivie par des dizaines de milliers de personnes.

La certification des résultats électoraux est d'ordinaire un exercice de routine peu suivi. Mais le président Trump et ses alliés avaient mis la pression ces derniers jours sur les républicains du Michigan dans l'espoir de retarder le processus.

"La démocratie a prévalu"

Deux élus du Congrès local avaient même été invités à la Maison-Blanche vendredi. Le deuxième républicain siégeant à la commission de certification du Michigan, Aaron van Langevelde a toutefois estimé lundi qu'il y avait beaucoup de "mauvaises interprétations sur le rôle" de cet organe. 

"Nous ne sommes pas un tribunal, nous ne pouvons pas conduire un procès", a-t-il...


Lire la suite sur Europe1