Marchés français ouverture 3 h 12 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 132,80
    -150,23 (-0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0364
    -0,0041 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    17 225,41
    -348,17 (-1,98 %)
     
  • BTC-EUR

    15 638,47
    -482,54 (-2,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,98
    -2,67 (-0,70 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Victime d'un accident du travail, il vit toujours un enfer deux ans après

Georgerudy/Adobe Stock

Il ne peut à peine marcher, porte une minerve et n'entend plus correctement avec l'une de ses oreilles. Une situation qui devrait rendre cet homme inapte au travail. Mais comme nous le dévoile Ouest-France, il n'en est rien. Le médecin de la CPAM des Deux-Sèvres n'a observé "aucun signe clinique de séquelles" en avril dernier après un examen. Tout remonte à septembre 2020. Agent de production, Yannick installe avec l'un de ses collègues une structure métallique. Loin de ce qu'il fait d'habitude, mais il se sent de réaliser la tâche. L'accident arrive : une poutrelle métallique de 80 kg lui tombe sur la tête.

Sévèrement blessé au crâne, il est transporté à l'hôpital et en ressort avec des agrafes, une minerve et un bras en écharpe, le médecin qui le traite ne pensant même pas à lui délivrer un arrêt de travail. Il a pourtant de sévères douleurs aux cervicales et au bras, en plus du choc à la tête. Trois jours passent et Yannick subit une perte de mémoire. Son médecin traitant lui fait alors passer une IRM et lui demande de consulter un neurologue. Bilan : traumatisme crânien, ainsi que perte d'audition à 40% de l'oreille droite, révélée par un ORL.

Lors des deux dernières années, la situation ne va guère s'arranger. L'homme est victime d'un "AVC de passage" comme il le souligne à Ouest-France, et chute plusieurs fois à son domicile. Mais l'inattendu tombe donc en avril dernier lorsque le médecin de la CPAM le juge finalement comme apte malgré les conclusions du neurologue et de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arrêt de travail : bonnes nouvelles pour les salariés et les travailleurs indépendants
Le smart office est-il bon pour la productivité ?
Arnaque au CPF : l’interdiction du démarchage abusif est imminente
À 20 ans, il achète une entreprise pour que sa mère retrouve un emploi
Voici les régions où il y a le plus d’accidents du travail