La bourse ferme dans 27 min
  • CAC 40

    6 290,25
    +56,11 (+0,90 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 031,63
    +38,20 (+0,96 %)
     
  • Dow Jones

    34 166,27
    +130,28 (+0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,1983
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 778,80
    +12,00 (+0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    51 332,34
    -1 713,66 (-3,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,06
    -17,65 (-1,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,08
    -0,38 (-0,60 %)
     
  • DAX

    15 449,31
    +193,98 (+1,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 015,14
    +31,64 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    14 017,16
    -21,60 (-0,15 %)
     
  • S&P 500

    4 178,27
    +7,85 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3822
    +0,0038 (+0,27 %)
     

“Victime d’un fonds vautour”, Office Depot risque de disparaître au printemps

·1 min de lecture

En redressement judiciaire, Office Depot France va-t-il être liquidé dès ce printemps ? "Victime du fonds vautour Aurelius, l'Etat laisse faire", dénoncent 150 salariés de l'enseigne de fournitures de bureau, réunis mardi devant le tribunal de commerce de Lille. Après avoir examiné l’état de la trésorerie lors de l'audience intermédiaire, ce dernier a prononcé la poursuite d'activité au moins jusqu'au 20 avril, date d'une nouvelle audience. Le fonds d'investissement allemand Aurelius, actionnaire depuis 2017, n'était ni présent ni représenté.

"Tout le monde a conclu qu'il y a un problème avec l'actionnaire", a rapporté à l'issue de l'audience à huis clos Sébastien Fournier, secrétaire du comité social et économique (CSE) central. "On sera dans une impasse de trésorerie fin mai. Si on n'a pas de solution mi-mai, l'entreprise va disparaître", a-t-il ajouté devant les salariés venus à Tourcoing à l'appel de l'intersyndicale Unsa, CFTC et CFE-CGC. Les éventuels repreneurs ont jusqu'à vendredi pour déposer leurs offres. "Une vingtaine de candidats potentiels" se sont manifestés, a rapporté la direction. Par ailleurs, selon une source proche de la direction, "un plan de redressement pourrait se faire dans le cadre d'un projet avec l'actionnaire actuel".

>> A lire aussi - Comment le patron de Casino tente de protéger son entreprise des vautours de la finance

Spécialisée dans les matériels et fournitures de bureau, Office Depot France, qui emploie 1.750 salariés, exploite actuellement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le géant de la livraison de colis Mondial Relay bientôt sous pavillon polonais ?
Dépistage du Covid-19 : Novacyt lance des laboratoires de traitement mobiles
Europacorp : reprise des productions en vue, le plan de sauvegarde prolongé
Des salariés lyonnais de Veolia pourraient bientôt être payés en "Gonette"
Argent, or, pétrole, cuivre… les matières premières sont-elles parties pour un supercycle de hausse ?