La bourse est fermée

Victime d’un faux CDI chez McDonald’s, un habitant de Seine-Maritime gagne aux prud’hommes

"Je ne lâcherai pas l’affaire." Interrogé dans les colonnes de Paris Normandie, cet habitant d’Elbeuf, en Seine-Maritime, est déterminé. Il vient pourtant de gagner contre McDonald’s aux prud’hommes de Louviers, mais compte bien obtenir plus de la part de l’entreprise de restauration et de Pôle emploi. Les faits remontent à 2017. Après avoir candidaté pour un CDI, il s’est retrouvé durant une semaine en "période de mise en situation en milieu professionnel" (PMSMP), à l’issue de laquelle il n’a pas été conservé… ni rémunéré.

Il a pourtant travaillé 40 heures en une semaine pour McDonald’s en tant que manager, mais ne s’est pas aperçu qu’il avait signé une PMSMP, qui lui a été présentée "comme une note d’information, dont Pôle emploi avait besoin" selon lui. Or, Pôle emploi ne l’a pas non plus informé à ce sujet, alors que l’entreprise ne lui a jamais remis le contrat de travail qu’il réclamait.

>> Lire aussi - McDonald’s : licenciements en rafales et motifs étonnants au siège français

Requalification en CDI et indemnité

"Il y a eu un défaut d’information imputable à Pôle emploi. C’est pourquoi nous avons mis en cause et Pôle emploi, et McDonald’s", explique Me Céline Ulbrich, son avocate. Les solutions proposées par McDonald’s et Pôle emploi n’ont pas satisfait le plaignant : le remboursement de ses frais de déplacement, puis une gratification, à la hauteur de quelques centaines d’euros comme pour un stage, ont été refusés.

>> Lire aussi - Royaume-Uni : McDonald's gagne son combat contre un comté récalcitrant

Le conseil des prud’hommes a finalement requalifié la PMSMP en CDI classique et il a obtenu l’équivalent d’un mois de salaire comme indemnité de requalification. Une première victoire pour le plaignant, qui ne veut pas s’arrêter là, alors qu’il n’a pas reçu l’indemnité de licenciement sans cause réelle et sérieuse qu’il souhaitait : il pourrait faire appel. "Mon but est de faire reconnaître mes droits et alerter sur le dispositif de la PMSMP, dont certains employeurs

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La croissance de l’économie mondiale devrait chuter en 2020, avertit le FMI
A Pérols, le maire flambe à tout-va
Logement : ce que change pour vous le nouveau diagnostic de performance énergétique
Le chauffeur Uber est un salarié, assène la Cour de cassation
Les institutions européennes à leur tour touchées par le coronavirus