La bourse ferme dans 2 h 54 min
  • CAC 40

    6 351,99
    +63,66 (+1,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 987,53
    +35,08 (+0,89 %)
     
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    +0,0047 (+0,39 %)
     
  • Gold future

    1 836,50
    +12,50 (+0,69 %)
     
  • BTC-EUR

    41 597,77
    -91,01 (-0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 400,65
    +12,74 (+0,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,46
    +0,64 (+1,00 %)
     
  • DAX

    15 308,40
    +108,72 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 014,73
    +51,40 (+0,74 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4081
    +0,0030 (+0,21 %)
     

Le Veyonda® de Noxopharm pourrait prévenir les orages cytokiniques d’après des données cliniques

·3 min de lecture

La société australienne de développement de médicaments de stade clinique Noxopharm Limted (ASX : NOX) a annoncé aujourd’hui que sur une cohorte de 18 patients présentant une forme moyennement sévère de la COVID-19, les données provisoires de son étude NOXCOVID suggéraient une protection apportée par le Veyonda contre la progression de l’inflammation sévère associée à l’aggravation de la maladie.

« Jusqu’à ce qu’un nombre suffisant de personnes soient vaccinées pour atteindre l’immunité collective face aux vagues de souches mutantes émergentes du virus, plusieurs millions de personnes continueront probablement de souffrir d’une forme sévère de la COVID-19, caractérisée par des handicaps importants, voire conduisant au décès », a déclaré Graham Kelly, PDG de Noxopharm. « C’est pourquoi nous pensons que le Veyonda peut jouer un rôle majeur, grâce son action d’inhibition de la molécule STING, qui stoppe le processus inflammatoire destructeur chez les patients présentant une forme modérée de COVID-19. Les données provisoires obtenues aujourd’hui semblent indiquer que le Veyonda est susceptible d’honorer cette promesse. »

Dans le cadre de la pandémie actuelle, le défi majeur pour les services hospitaliers réside dans le haut niveau de soins que nécessitent les patients présentant une détérioration de la fonction pulmonaire, qui peut conduire à un syndrome de détresse respiratoire aiguë, à un choc septique, à des handicaps importants, voire au décès. Un facteur clé associé à l’aggravation de la maladie réside dans la production excessive de facteurs inflammatoires qui interviennent habituellement pour faciliter la réparation des tissus et combattre une infection, dans le cadre d’un phénomène appelé orage cytokinique.

Les données de biomarqueurs issues de la cohorte de dose de Veyonda sont attendues au cours des prochaines semaines. S’ensuivra un examen des données cliniques finales, une fois qu’aura pris fin le traitement du dernier patient. Le statut clinique (degré de gravité de la COVID-19 selon l’OMS et comorbidités) et d’autres traitements seront pris en considération. Après examen de toutes les données, la Société consultera des conseillers gouvernementaux, réglementaires, médicaux, et de développement commercial.

À propos de Noxopharm

Noxopharm Limited (ASX : NOX) est une société australienne de développement de médicaments de stade clinique, spécialisée dans le traitement du cancer et du choc septique. Le Veyonda® est le premier candidat-médicament dans le pipeline de la Société à faire actuellement l’objet d’un essai clinique de phase 2. Le Veyonda offre deux actions médicamenteuses principales : un effet modérateur sur l’équilibre entre les céramides et la sphingosine 1-phosphate, et une inhibition de la signalisation STING. Son activité contre la première cible contribue à ses fonctions oncotoxiques et immuno-oncologiques à double action, conçues pour améliorer l’efficacité et la sécurité des traitements oncologiques standard, à savoir les chimiothérapies, la radiothérapie, et les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire. Son activité contre la deuxième cible fournit un effet anti-inflammatoire, qui participe également à l’action contre le cancer, tout en bloquant potentiellement le choc septique.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210427006107/fr/

Contacts

Jane Byram
SCORR Marketing
+1-512-626-2758
jane@scorrmarketing.com