Marchés français ouverture 8 h 1 min

Qui veut être payé en crypto-monnaies ?

Qui veut être payé en crypto-monnaies ?

Paypite, la première crypto-monnaie francophone, et Qapa.fr, partenaire emploi de tous les Français, ont voulu savoir si les Français étaient capables ou prêts à recevoir leur salaire en monnaies virtuelles...

Aujourd'hui, pratiquement tout le monde en France a déjà entendu parlé des crypto-monnaies. C'est en effet ce que déclarent 94% des femmes et plus de 98% des hommes interrogés sur le sujet des monnaies numériques... Mais combien sont prêt(e)s à être rémunéré(e)s en crypto-monnaies ?

Des salaires en monnaies virtuelles ?

Peu de personnes savent que certains précurseurs rémunèrent leurs employés en cryptomonnaies. : 95% des femmes et 92% des hommes interrogés avouent l'ignorer... C'est le cas au Japon avec la société GMO qui paye une partie de ses salariés en Bitcoins ou de la société Bitedge en Australie qui rémunère ses employés à 100% en Bitcoins.

En France, le Code du Travail indique que le versement du salaire doit être fait en monnaie fiduciaire ou ayant cours légal en France. Le droit français n'admet pas d'aménagements pour le moment afin d'intégrer une notion comme celle des crypto-monnaies.

La cour de cassation les considère comme une monnaie virtuelle, sans correspondre à une monnaie au sens juridique. De plus, elles ne bénéficient pas d'un cours légal... Pour le moment, la loi française ne permet donc pas de payer ses salariés en monnaie numérique. En attendant que la législation française évolue sur le point, il est en revanche possible d'envisager à court terme de payer des primes ou bonus sous la forme de crypto-monnaies...

Presque 2 Français sur 3 seraient prêts...

Si 45% des femmes et 34% des hommes n'aimeraient pas avoir une partie de leur salaire en crypto-monnaies, la grande majorité semble disposée à accueillir ces nouvelles devises dans leur rémunération. Ainsi, parmi ces précurseurs, 22% des femmes et 26% des hommes accepteraient une partie ...