Marchés français ouverture 5 h 30 min
  • Dow Jones

    30 046,24
    +454,97 (+1,54 %)
     
  • Nasdaq

    12 036,79
    +156,15 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 594,14
    +428,55 (+1,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    26 906,23
    +318,03 (+1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    15 949,41
    -77,57 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    376,72
    +6,97 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    3 635,41
    +57,82 (+1,62 %)
     

Veracyte annonce que de nouvelles données publiées dans le Journal of Clinical Oncology suggèrent que les fondements génomiques du test Prosigna contre le cancer du sein pourraient favoriser un meilleur pronostic

·10 min de lecture

Veracyte, Inc., (Nasdaq : VCYT) a annoncé aujourd'hui que les conclusions de la première étude d'évaluation des conducteurs moléculaires qui fondent les tests génomiques pronostiques du cancer du sein ont été publiées dans le Journal of Clinical Oncology (JCO). Les résultats suggèrent que les fondements génomiques du test Prosigna® de Veracyte, test d'expression génique pronostique du cancer du sein, et en particulier sa pondération relative des gènes prédisant une prolifération tumorale, pourraient expliquer la plus haute probabilité du classificateur, précédemment démontrée, dans la prédiction du risque à long terme de récidive parmi certaines patientes atteintes d'un cancer du sein, par rapport à d'autres tests du cancer du sein.

L'étude a comparé les formes commerciales de quatre tests relatifs au risque de récidive du cancer du sein : le risque de récurrence (ROR) Prosigna basé sur PAM50, le score de risque (RS) Oncotype DX, l'EndoPredict (EP), et l'indice de cancer du sein (BCI). Cette étude prolonge une évaluation précédente de ces mêmes tests, en recourant à un ensemble identique de données, qui a comparé leur capacité à prédire avec précision à horizon de 10 ans la récidive de la maladie.1 La nouvelle étude avait pour but d'aider à déterminer pourquoi ces tests produisent en général des résultats discordants, et ainsi de contribuer à informer une prise de décision thérapeutique à long terme.

Les chercheurs ont évalué 785 échantillons de patientes à partir de l'ensemble de données TransATAC, en utilisant chacun des quatre tests, puis en comparant les scores de risque de récurrence qui en ont résulté. Leurs comparaisons ont intégré les caractéristiques moléculaires qui fondent chaque score, sans les caractéristiques clinicopathologiques qui sont incluses dans le résultat de pronostic final pour les test Prosigna ROR, EP et BCI. Tous les échantillons TransATAC étaient dérivés de l'essai clinique randomisé ATAC (Anastrozole, Tamoxifen seuls ou en combinaison), qui incluait des femmes postménopausées présentant un cancer du sein HER2 négatif au stade précoce et à récepteurs hormonaux positifs, qui avaient suivi une thérapie endocrinienne pendant cinq ans. Un résultat de test génomique indiquant un risque faible de récidive lointaine de la maladie parmi cette population (c.-à-d. une récidive de la maladie sur 10 ans) suggère la possibilité pour une patiente de suivre une chimiothérapie de manière sûre.

« Il se peut que l'expression génique aide les médecins à déterminer si des patientes présentant un cancer du sein ER+ peuvent de manière sûre éviter une chimiothérapie, une décision qui peut avoir des conséquences importantes du point de vue clinique et de la qualité de vie », a déclaré Matthew Ellis, MBBChir, Ph.D., FRCP, Baylor College of Medicine, qui est l'un des concepteurs de l'expression génique PAM50. « Cependant, les quatre principaux classificateurs génomiques produisent souvent des résultats discordants. Cette étude est la première à fournir une explication moléculaire de cette discordance, ce qui affinera la réflexion sur la valeur respective de chaque test, et par conséquent sur l'utilisation la plus appropriée, en particulier dans la détermination du risque de récidive lointaine. »

Les résultats de l'étude ont démontré qu'il existait une faible corrélation entre le RS Oncotype DX et le score ROR Prosigna, ainsi qu'entre les scores RS et BCI. Les chercheurs ont par la suite déterminé que les gènes prédisant une prolifération tumorale (c.-à-d. le taux de division des cellules cancéreuses) représentaient 72,5 % de la différence entre les scores RS et Prosigna, ainsi que 54,3 % de la différence entre les scores RS et BCI. Parmi les quatre tests, les chercheurs ont relevé que le score ROR Prosigna se basait en majeure partie sur les caractéristiques liées à la prolifération, tandis que le RS était déterminé beaucoup plus en lien avec les caractéristiques liées à l'œstrogène. On sait que la prolifération tumorale est un indicateur important et fiable de récidive lointaine de la maladie, et informe également sur la réponse à la chimiothérapie.

« La clarté quant à l'influence relative de la prolifération par rapport aux modules d'œstrogène dans chacun de ces tests d'expression génique est importante pour plusieurs raisons, notamment le fait que ces informations aident les médecins à évaluer le bénéfice relatif de la thérapie endocrinienne seule par rapport à une thérapie endocrinienne associée à une chimiothérapie pour les patientes dans leur individualité », a déclaré le Dr Ellis.

Le test d'expression génique pronostique du cancer du sein Prosigna, qui repose sur l'expression génique PAM50, recourt à une technologie génomique de pointe permettant de classifier les cancers du sein en fonction de biomarqueurs clés, ainsi que de la probabilité d'une récidive de la maladie. En dehors des États-Unis, il est également utilisé pour fournir des sous-types d'informations intrinsèques sur le cancer du sein. Veracyte a procédé à l'acquisition du test Prosigna auprès de NanoString Technologies, Inc. en décembre 2019, dans le cadre de l'acquisition par Veracyte des droits de diagnostic exclusifs mondiaux relatifs au système d'analyse nCounter®.

« Les découvertes de cette étude valident davantage la biologie moléculaire qui sous-tend la précision de notre test Prosigna », a déclaré Bonnie Anderson, présidente-directrice générale de Veracyte. « Nous remercions les chercheurs de l'étude d’avoir apporté à la communauté du cancer du sein de nouvelles données importantes, qui contribueront sans aucun doute à informer les décisions de traitement pour des milliers de femmes. »

À propos de Prosigna

Prosigna est un test d'expression génique pronostique du cancer du sein, destiné aux patientes présentant un cancer du sein et ayant subi soit une mastectomie, soit un traitement de conservation du sein en combinaison avec un traitement locorégional en phase avec les normes de soin. Il constitue un indicateur de pronostic de survie sans récidive lointaine à 10 ans chez des femmes postménopausées présentant un cancer du sein de Stade I ou II à récepteurs hormonaux positifs (HR+) et à ganglions lymphatiques négatifs, ou présentant un cancer du sein de Stade II ou IIIA à ganglions lymphatiques positifs (1 à 3 ganglions lymphatiques positifs, ou 4 ganglions lymphatiques positifs ou plus) à traiter par thérapie endocrinienne adjuvante seule, en cas d'utilisation en conjonction avec d'autres facteurs clinicopathologiques. En dehors des États-Unis, le test Prosigna est également utilisé pour fournir les sous-types intrinsèques de tissu tumoral dans le cadre de trois groupes (faible, intermédiaire, élevé), grâce à la technologie nCounter, avec une précision élevée via une performance non centrale.

Le test Prosigna est approuvé FDA 510(k) aux États-Unis, pour une utilisation au moyen de l'instrument nCounter. Il est disponible à l'utilisation sur ordonnance d'un médecin. Le test Prosigna a obtenu le marquage CE, ce qui démontre sa conformité aux réglementations de l'Union européenne. Il est disponible à l'utilisation pour les professionnels de santé au sein de l'Union européenne et d'autres pays reconnaissant le marquage CE, ainsi qu'au Canada, en Israël, en Australie, en Nouvelle-Zélande et à Hong Kong. Le test est couvert par le programme Medicare et les principaux payeurs privés aux États-Unis, et il est largement couvert par le gouvernement et les payeurs privés dans les pays où il est disponible.

À propos de Veracyte

Veracyte (Nasdaq : VCYT) est une société mondiale de diagnostic génomique, qui améliore les soins thérapeutiques en apportant des réponses à des interrogations cliniques, en informant les décisions de diagnostic et de traitement tout au long du parcours du patient face au cancer et à d'autres maladies. La gamme croissante des tests génomiques de la société tire parti des progrès de la science et des technologies génomiques, et permet aux patients d'éviter des opérations de diagnostic risquées et coûteuses, réduisant ainsi la durée nécessaire à la détermination d'un traitement approprié. Les tests de la société en matière de cancer de la thyroïde, du poumon, du sein, ainsi que de fibrose pulmonaire idiopathique, sont disponibles pour les patients, et son test relatif aux sous-types de lymphome est en cours de développement. Grâce à ses licences mondiales exclusives sur une plateforme d'instruments de diagnostic de premier ordre, Veracyte est idéalement positionnée pour fournir ses tests aux patients du monde entier. Veracyte est basée à South San Francisco, en Californie. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.veracyte.com et suivez la société sur Twitter (@veracyte).

Mise en garde concernant les déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles, qui incluent, sans toutefois s'y limiter, nos déclarations concernant nos projets, objectifs et attentes (sur le plan financier ou autre), ainsi que nos intentions concernant le test d'expression génique du cancer du sein Prosigna® de Veracyte, utilisé dans la prédiction du risque de récidive à long terme chez les patientes présentant un cancer du sein. Les déclarations prévisionnelles peuvent être identifiées par des termes tels que : « anticipe », « a l'intention de », « prévoit », « s'attend à », « estime », « devrait », « pourrait », ainsi que par l'emploi du futur et toute référence similaire à des périodes à venir. Les résultats réels sont susceptibles de différer sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par toute déclaration prévisionnelle. Parmi les exemples de déclarations prévisionnelles figurent, entre autres, les déclarations concernant la conviction de Veracyte selon laquelle le classificateur moléculaire Prosigna « PAM50 » permet aux médecins de prédire avec exactitude le risque de récidive à long terme chez les patientes présentant un cancer du sein. Ces déclarations impliquent des risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les résultats réels et nos prédictions, et incluent, sans toutefois s'y limiter : La capacité de Veracyte à obtenir et conserver une couverture pour ses tests, les bienfaits des tests de Veracyte, ainsi que l'applicabilité des résultats cliniques en résultats réels. Les facteurs susceptibles d'impacter les présentes déclarations prévisionnelles sont mentionnés dans la rubrique 1A – « Facteurs de risque » de notre rapport annuel sur formulaire 10-K, déposé auprès de la SEC le 25 février 2020, ainsi que dans notre rapport trimestriel sur formulaire 10-Q, déposé auprès de la SEC le 30 juillet 2020. Une copie de ces documents est disponible dans la rubrique Investisseurs de notre site Web à l'adresse www.veracyte.com. Les déclarations prévisionnelles contenues dans le présent communiqué de presse ne sont valables qu’à sa date de publication. Veracyte décline expressément toute obligation de mise à jour de ces déclarations prévisionnelles, et toute obligation quant aux raisons pour lesquelles les résultats réels pourraient différer, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement.

Veracyte, Afirma, Percepta, Envisia, Prosigna, LymphMark, et le logo Veracyte sont des marques commerciales appartenant à Veracyte, Inc.

Le Dr Ellis n'a pas participé à l'analyse, mais perçoit des honoraires issus de redevances sur les diagnostics basés sur PAM50.

1 Sestak I., Buus R., et. al. Comparison of the Performance of 6 Prognostic Signatures for Estrogen Receptor-Positive Breast Cancer: A Secondary Analysis of a Randomized Clinical Trial. (Comparaison de la performance de 6 tests d'expression pronostique du cancer du sein à récepteurs d'œstrogène positifs : analyse secondaire d'un essai clinique randomisé. JAMA Oncol. 1er avril 2018 ; 4(4):545-553.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20201031005014/fr/

Contacts

Contact investisseurs et médias :
Tracy Morris
tracy.morris@veracyte.com
650-380-4413