Marchés français ouverture 5 h 54 min
  • Dow Jones

    34 393,75
    -85,85 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 174,14
    +104,72 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 422,27
    +260,47 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,2121
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 319,78
    +863,74 (+2,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 011,77
    +42,93 (+4,43 %)
     
  • S&P 500

    4 255,15
    +7,71 (+0,18 %)
     

Veolia et Suez ont enfin signé un "accord de rapprochement"

·1 min de lecture

Après des mois de bataille financière, politique et médiatique, le traité de paix a été formalisé et approuvé par les conseils d'administration de Veolia et Suez, vendredi 14 mai, reprenant largement le contenu de l'entente trouvée il y a un mois au terme d'une médiation éclair. Cet "accord de rapprochement" permet à Veolia "d'acquérir les actifs stratégiques nécessaires à son projet de construction du champion mondial de la transformation écologique, tout en garantissant un périmètre industriel et social cohérent et pérenne pour le nouveau Suez", explique un communiqué commun.

Veolia y confirme ses engagements sociaux (maintien de l'emploi et des statuts sociaux des salariés), mais aussi que le prix d'acquisition de Suez sera relevé à 20,50 euros par action (dividende inclus), valorisant sa cible à quelque 13 milliards d'euros. "Aucune réjouissance de notre côté bien au contraire, seulement le constat d’un énorme gâchis industriel et d’une incertitude sociale plus que jamais prégnante pour les salariés de Suez", ont néanmoins réagi vendredi soir dans un communiqué les syndicats CFDT, CFTC et CGT de Suez.

>> A lire aussi - Veolia débute 2021 "sur les chapeaux de roue"

Le conseil d'administration de ce dernier a jusqu'au 29 juin pour émettre un "avis motivé" recommandant l'OPA de son rival de toujours. Suez a longtemps ferraillé pour contrarier l'offensive de Veolia, jusqu'à un armistice conclu le 11 avril dans un hôtel parisien, sous les auspices de l'ancien patron historique de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’inflation flambe et ce n’est pas fini, un krach guette la Bourse !
Procès Roundup : la condamnation de Monsanto confirmée en appel
Les sacs Birkin de Hermès ont atteint des prix records en pleine pandémie
Ce tweet du patron de Total va coûter cher à sa société
Amazon installe son siège pour l’Afrique au Cap, les Khoï San alertent sur “l’anéantissement de leur patrimoine”