La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 596,23
    -717,96 (-2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Veolia-Suez : après des mois de bataille, l'accord devrait être scellé ce vendredi

·1 min de lecture

Les deux géants français de l'eau et des déchets Veolia et Suez doivent enfin sceller vendredi 14 mai l'accord qui verra le premier mettre la main sur une bonne part du second, réduit pour l'essentiel à ses activités françaises. Après des mois de bataille financière, politique et médiatique, le traité final doit sauf surprise être approuvé par les conseils d'administration des deux groupes. Suez a longtemps ferraillé pour contrarier l'offensive de Veolia, jusqu'à ce que les deux groupes signent un armistice le 11 avril dans un hôtel parisien, après des négociations éclair sous les auspices de l'ancien patron historique de Suez, Gérard Mestrallet. Ils se sont donné jusqu'à ce vendredi pour formaliser leur accord.

Celui-ci prévoit l'acquisition par Veolia d'une large partie des activités de Suez à l'international --Etats-Unis, Amérique latine, Moyen-Orient, Espagne, Australie Royaume-Uni. Il deviendra ainsi un "champion mondial de la transformation écologique" pesant environ 37 milliards d'euros de chiffre d'affaires (contre 26 milliards en 2020), avec quelque 230.000 salariés. Le groupe aura 5% de part du marché mondial dans ses secteurs d'activité, selon son PDG Antoine Frérot. Son rival a sauvé sa peau mais en sortira très diminué : le "nouveau Suez" fera moins de la moitié du groupe actuel, avec un chiffre d'affaires "de l'ordre de 7 milliards d'euros" contre 17,2 milliards en 2020. Il doit garder, outre la France, des actifs en Italie, au Maroc, en Inde et en Chine.

>> A lire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les marchés ne s'inquiètent pas encore trop des tensions au Proche-Orient
Un tableau de Picasso vendu une petite fortune aux enchères à New York
Les bonnes - et moins bonnes - affaires de Bernard-Henri Lévy
Un viticulteur doit retirer sa "piquette" de la vente
Le classement des sportifs les mieux payés au monde en 2020 dévoilé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles