La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 171,27
    +622,80 (+1,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Veolia met la pression sur les administrateurs de Suez

·2 min de lecture

"Veolia annonce étudier toutes les voies de droit pour bloquer ces cessions et, si elles devaient avoir lieu, engager la responsabilité individuelle de ceux qui les auraient autorisées." Dans un communiqué, Veolia a mis la pression sur les admirateurs de Suez. L'entreprise a prévenu dimanche qu'elle engagerait des poursuites en justice contre les administrateurs de Suez qui autoriseraient la cession d'actifs stratégiques du groupe, réagissant à des informations évoquant des négociations en ce sens.

"Suez ne commente pas les rumeurs, qu'elles soient orchestrées ou non", a déclaré de son côté Suez, alors que des informations circulent dans la presse financière sur le sort de ses actifs dans les déchets en Australie et en Grande-Bretagne. "Le seul projet de démantèlement de Suez dont nous avons connaissance est celui de Veolia", ajoute-t-on chez Suez. Le groupe Cleanaway Waste Management a confirmé dans un communiqué "son intérêt pour une acquisition potentielle" des actifs australiens de Suez: "il n'y a aucune certitude que des discussions avec Suez aboutissent à une transaction", ajoute-t-il cependant.

>> A lire aussi - Suez-Veolia : la bataille judiciaire continue

Des discussions avec le fonds I Squared Capital portent par ailleurs sur les actifs britanniques, selon Mergermarket. Pour Antoine Frérot, le PDG de Veolia, de telles ventes, représentant 80% de l'activité déchet de Suez hors de France, seraient "un appauvrissement considérable de l'entreprise Suez. Une opération de découpe de l'entreprise, c'est le travail d'un fonds d'investissement, pas d'un industriel. C'est saborder leur propre groupe".

"Un actionnaire comme Veolia considérerait qu'un conseil d'administration qui, pour se maintenir en place, vide l'entreprise de cette manière, c'est inadmissible. Dans ce cas-là, nous n'hésiterons pas à engager la responsabilité individuelle de ceux des administrateurs qui autoriseraient cette liquidation", a-t-il dit à l'AFP, invoquant la défense de l'intérêt social et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un club de football de Ligue 2 va être racheté par un prince saoudien
Les salons de coiffure Dessange vont changer de mains
Le prix de vente complètement fou du premier message publié sur Twitter
La biotech française Abivax met fin à l'essai clinique de son médicament anti-Covid
Données personnelles : de nombreuses applications Android et iOS auraient des failles de sécurité