La bourse ferme dans 8 h 10 min
  • CAC 40

    5 826,86
    +28,88 (+0,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 726,45
    +20,46 (+0,55 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2201
    +0,0033 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 790,20
    -7,70 (-0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    41 193,87
    +183,29 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 004,14
    +9,48 (+0,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,62
    +0,40 (+0,63 %)
     
  • DAX

    14 040,93
    +64,93 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    6 693,46
    +34,49 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 121,83
    +403,59 (+1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4150
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Après Carrefour, Bruno Le Maire s'oppose au rachat de Suez

·2 min de lecture

Réuni dimanche en fin de journée, le conseil d'administration de Veolia a décidé de lancer une offre hostile sur 100 % du capital de Suez, sa cible depuis l'automne dernier. Mais la justice et Bruno Le Maire s'y opposent.

Peu de temps après avoir , Bruno Le Maire a dénoncé lundi 8 février l'offre publique "inamicale" de Veolia sur Suez et annoncé la saisine de l'Autorité des marchés financiers. "Cette opération entre deux champions industriels français ne peut réussir que si elle est amicale", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances sur Europe 1. "Cette offre contrevient aux engagements pris à plusieurs reprises par Veolia. (...) Nous allons saisir l'AMF (Autorité des marchés financiers NDLR) dès ce matin", a-t-il dit.

La justice du côté de Suez

C'est le deuxième soutien que reçoit Suez depuis l'OPA hostile lancée dimanche par Veolia. En effet, le tribunal de commerce de Nanterre, saisi dimanche 7 février au soir par Suez, a ordonné à Veolia de suspendre le lancement de toute OPA contre son concurrent, dans l'attente d'un débat au fond sur ses précédents engagements d'amicalité. Le tribunal ordonne à Veolia "de ne pas rendre l'Autorité des marchés financiers destinataire d'un projet d'offre public ni d'initier d'offre publique sur les titres de Suez non préalablement approuvée par le conseil d'administration de Suez", indique la décision en référé, prise après le choix de Veolia, annoncé dimanche, de lancer son OPA sans l'accord de Suez.

La volonté de Veolia de déposer une offre publique d'acquisition sur l'intégralité des actions de Suez est une "manoeuvre déloyale", a déclaré Suez, déplorant que Veolia a agi "sans l'accord du conseil d'administration de Suez contrairement à ses engagements d'amicalité". "Veolia est dans l'impossibilité juridique de déposer une offre publique en raison des engagements qu'ils ont pris. Tout dépôt d'offre serait illégal", a dit le groupe dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi, dénonçant "un mépris à l'égard de l'Etat qui s'efforce de promouvoir une solution amicale, meilleure pour les actionnaires, les salariés et l'ensemble des parties prenantes de Suez.

Une OPA sur l'ensemble du capital

Veolia, qui de racheter son c[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi