La bourse ferme dans 5 h 24 min
  • CAC 40

    5 975,23
    +181,08 (+3,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 446,86
    +104,69 (+3,13 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9883
    +0,0056 (+0,57 %)
     
  • Gold future

    1 718,50
    +16,50 (+0,97 %)
     
  • BTC-EUR

    20 179,07
    +638,90 (+3,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,12
    +17,76 (+4,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,37
    +0,74 (+0,88 %)
     
  • DAX

    12 558,61
    +349,13 (+2,86 %)
     
  • FTSE 100

    7 037,97
    +129,21 (+1,87 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1364
    +0,0044 (+0,39 %)
     

La vente de Tesla bientôt interdite en Californie ? L’Autopilot embête les autorités

Les fonctionnalités d’Autopilot et de conduite autonome avancée (Full Self Driving ou FSD) de Tesla continuent de cumuler les revers face aux autorités américaines. Une nouvelle menace plane pouvant aller jusqu’à l’interdiction de vente et de fabrication des Tesla en Californie.

Un nouveau bras de fer vient de s’engager entre Tesla et le département des véhicules à moteurs (DMV) de l’État de Californie. Au cœur du litige, dont les documents sont visibles depuis le 6 août sur The Verge, on trouve la manière dont Tesla fait la promotion de son système Autopilot et de son Autopilot amélioré (Full Self Driving ou FSD). Derrière des accusations de publicités mensongères ou trompeuses, le DMV de Californie menace de suspendre la licence d’exploitation de Tesla dans l’état.

Que reproche la Californie à Tesla ?

Le bureau californien du DMV n’approuve pas la manière dont Tesla fait la promotion de ses systèmes d’aides à la conduite, aussi bien au niveau du nom que des descriptions. Pour le bureau du DMV, ces éléments sont trompeurs, car les voitures ne peuvent pas vraiment être considérées comme des véhicules autonomes.

Ce n’est pas la première fois que Tesla est attaqué sur les appellations de ces fonctionnalités. La marque a déjà été confrontée à cela en Allemagne en 2016. Malgré toutes les invitations à utiliser d’autres appellations, moins polémiques, Tesla n’a jamais changé sa stratégie,

[Lire la suite]