Marchés français ouverture 8 h 54 min
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,0423
    +0,0088 (+0,85 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • BTC-EUR

    16 441,79
    +508,41 (+3,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,06
    +5,37 (+1,34 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     

Vente de M6: après la fusion avortée avec TF1, Bertelsmann espère encore sortir par le haut

Alors que les candidats, une nouvelle fois, se bousculent autour du dossier M6, sa maison mère Bertelsmann et son PDG Thomas Rabe sont face à une équation difficile: vendre au plus offrant, sans risque d'essuyer un nouveau revers auprès des autorités. La fusion avortée avec TF1 a fragilisé le dirigeant.

Thomas Rabe n’est pas du style à faire du sentiment. Une semaine après sa , le 16 septembre, le PDG de Bertelsmann, maison mère de M6, a déjà matière à se consoler. Après un test de marché mené au pas de charge, et "inondé de manifestations d’intérêt", comme il l’a raconté au Financial Times, il a au moins . Dont deux d’attelages inédits et plutôt inattendus.

Thomas Rabe, président du directoire de Bertelsmann. Le groupe allemand de médias pourrait envisager d\'augmenter sa participation dans l\'éditeur Penguin Random House, fruit d\'une co-entreprise avec Pearson. /Photo d\'archives/REUTERS/Tobias Schwarz
 Crédit : (c) Reuters
Thomas Rabe, président du directoire de Bertelsmann. Le groupe allemand de médias pourrait envisager d\'augmenter sa participation dans l\'éditeur Penguin Random House, fruit d\'une co-entreprise avec Pearson. /Photo d\'archives/REUTERS/Tobias Schwarz Crédit : (c) Reuters

Thomas Rabe

Niel-Berlusconi, "la fusion du minitel rose et du Bunga-bunga"

L’un rassemble Xavier Niel (Iliad, Mediawan, Le Monde…) et Silvio Berlusconi (MediaForEurope, ex-Mediaset), tous deux déjà candidats au premier tour, . Un duo qui interroge et inquiète beaucoup en interne à M6. "C’est la fusion du minitel rose et du Bunga-bunga! ", tacle un responsable.

Xavier Niel. Iliad, la maison mère de l\'opérateur télécoms Free, confirme avoir fait une offre pour acquérir 100% de Vodafone Italia (groupe Vodafone, a déclaré mardi un porte-parole du groupe en réaction à une information de l\'agence Bloomberg. /Photo d\'archives/REUTERS/Charles Platiau Crédit : CHARLES PLATIAU
Xavier Niel. Iliad, la maison mère de l\'opérateur télécoms Free, confirme avoir fait une offre pour acquérir 100% de Vodafone Italia (groupe Vodafone, a déclaré mardi un porte-parole du groupe en réaction à une information de l\'agence Bloomberg. /Photo d\'archives/REUTERS/Charles Platiau Crédit : CHARLES PLATIAU

Xavier Niel

"20 euros par action, pas moins"

L’autre attelage mené par Stéphane Courbit (FL Entertainment), avec Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac), et Rodolphe Saadé (CMA-CGM), nouveau trublion des médias et propriétaire de . Avec 20 euros en cash par titre, cette offre 100 % frenchy valorise les 48% mis en vente par Bertelsmann à 1,22 milliard d’euros. Pas si loin de la somme espérée du montage initial avec Bouygues (environ 1,4 milliard). Elle serait financée à 60% par Courbit, à 25% par Saadé, et à 15% par Ladreit de Lacharrière.

L\'homme d\'affaire français Stéphane Courbit en 2015  Crédit : AFP - MEHDI FEDOUACH
L\'homme d\'affaire français Stéphane Courbit en 2015 Crédit : AFP - MEHDI FEDOUACH

Stéphane Courbit

La palme au plus offrant

Daniel Kretinsky, autre postulant de la première heure, est aussi de retour. Les perspectives de synergies étant moindres pour l'homme d'affaires tchèque, que pour d'autres prétendants, il a fait une offre bien inférieure. Mais sur le papier, ses actifs dans les médias, emblématiques mais relativement limités en poids (un ticket dans TF1, une participation dans Le Monde, un prêt de 15 millions d'euros à Libération, Elle, Marianne...) font que sa candidature soulèvera moins de problèmes du côté de l’antitrust.

Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, propriétaire de CMI France, à Paris, le 22 janvier 2020 Crédit : AFP/Archives - JOEL SAGET
Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, propriétaire de CMI France, à Paris, le 22 janvier 2020 Crédit : AFP/Archives - JOEL SAGET

Daniel Kretinsky

La messe est pourtant loin d'être dite. Thomas Rabe, fragilisé par l'échec du mariage avec TF1, doit sortir par le haut sur ce dossier. D'autant q[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi