La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 520,12
    +1 858,35 (+3,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Vente en ligne: proposition de loi adoptée pour défendre les librairies indépendantes face à Amazon

·2 min de lecture

La proposition de loi visant à conforter l'économie du livre et à renforcer l'équité et la confiance entre les acteurs s'attaque au géant américain Amazon, et ses frais de ports à 1 centime d'euro, qui ne laissent que des miettes aux librairies indépendantes sur la vente en ligne.

La proposition de loi « visant à améliorer l'économie du livre et à renforcer l'équité entre ses acteurs » a été largement approuvée par les députés. Un prix plancher pour les livraisons de livre sera ainsi imposé, afin de contrer Amazon qui facture 0,01 euro la livraison. Les ministères de l'Economie et de la Culture, ainsi que l'Arcep, devront définir le montant du prix plancher pour les livraisons de livres en France.

Déposée le 21 décembre 2020 par la sénatrice de l'Essonne Laure Darcos (Les Républicains), elle a pour objectif de renforcer l'équité entre les librairies indépendantes et Amazon. Parmi les mesures qu'elle propose: la mise en place de frais de port fixes pour la vente de livres neufs, la possibilité pour les collectivités locales de soutenir financièrement les librairies de leurs territoires, ou encore la distinction –claire– sur les sites internet des prix des livres neufs et d'occasions. Pour autant, la sénatrice affirme que cette proposition de loi "n’est pas anti-Amazon". Elle a pour seul objectif de donner une chance aux librairies qui le souhaitent d’être armées pour lutter contre le géant américain.

Ce combat pour l'équité du commerce de livres n'est pas nouveau. Il faut remonter à 1989 pour en comprendre les enjeux. Le ministre de la Culture de l'époque, Jack Lang, vote la loi sur le prix unique des livres, qui fut révisée en 2014, pour y inclure l'interdiction des frais de port gratuits. Amazon, dès le lendemain de sa promulgation riposte, moqueur, en affichant des frais de port à 1 centime d'euro sur l’espace librairie de son site.

"Aux libraires les petites boutiques, à nous le e-commerce"

Amazon représente à lui seul 11% du marché du livre neuf en France, soit plus de 50% du commerce de livre en ligne. A titre de comparaison, le commerce physique en grandes libraires, librairies spécialisées, grands magasins, maisons de presse, kiosques, gares et aéroports représente 22,5%.

Pour Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la libr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles