La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2067
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    42 262,58
    +2 613,55 (+6,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 019,34
    +31,25 (+3,16 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Vente aux enchères auto: belle "sortie de grange" en Bretagne

·2 min de lecture

Habituellement ponctué des rugissements de moteurs du salon Rétromobile (pour l’instant reporté à juin prochain), ce mois de février offre cependant une belle surprise, avec cette vente aux enchères automobile, "Sortie de Grange", à Vannes le 13 février. Beaucoup de Citroën de toutes époques, mais aussi d'autres véhicules, comme deux splendides Mercedes "pagode"...

Habituellement ponctué des rugissements de moteurs du salon Rétromobile (pour l’instant reporté à juin prochain), ce mois de février n’abandonnera pas complètement les amateurs de voitures anciennes. Côté ventes de prestige, Artcurial Motorcars, Bonhams ou RM Sothebys maintiennent leurs vacations qui alignent Ferrari de prestige, rares Bugatti et Aston Martin. Loin de ces estimations millionnaires, propose le 13 février prochain à Vannes “En voiture Simone!”. La vente se fera à l’étude et en live sur Interenchères. Les véhicules seront visibles à Querrien la veille.

Lire aussi


Cette vente est composée d’une quarantaine de voitures populaires "qui datent des années 1920 aux années 2000, avec quelques trouvailles intéressantes, et une sortie de grange" explique le commissaire-priseur. Les "sorties de grange" (automobiles laissées à l’abandon et mises en vente telles quelles) suscitent toujours beaucoup d’intérêt. "Nous avons retrouvé dans un hangar au milieu des ronces une vingtaine de voitures, pour l’essentiel des Citroën, et des centaines d’accessoires. Le collectionneur avait apparemment pour ambition de tout restaurer, mais il n’en a pas eu le temps." Pour les amateurs de véhicules roulants, cette vente propose également deux Mercedes Pagode des années 1960 (entre 45.000 et 65.000 €), une Ford Mustang 1966 (18.000 -20.000 €) ou des Citroën 11B des années 1950 (5.000 - 7.000 €).

Plus originales, une Renault 4CV de 1954 (25.000 - 30.000 euros), "restaurée par le spécialiste André Lecoq lui-même, c’était une de ses voitures, il l’a offerte à la fille de notre vendeur pour son mariage" ou une Citroën Traction 7C Cabriolet 1938 (30.000 - 40.000 euros), "qui est un vrai cabriolet d’origine, contrairement à tous les modèles découpés par la suite pour gagner de la valeur" se réjouit Jack-Philippe Ruellan, lui même amateur de bolides…

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi