La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    -2,90 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    46 892,09
    -4 701,63 (-9,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,06 (-0,10 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,45 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3838
    +0,0054 (+0,39 %)
     

Une vente aux enchères de 500 bouteilles de vin le 27 mars

·2 min de lecture

Les amateurs de grands crus se retrouvent à Beaune le samedi 27 mars pour une vente très éclectique de vins de tous les terroirs français.

"Les ventes de vins se prêtent particulièrement bien à la , à partir d’une photo, l’acheteur dispose de toutes les informations nécessaires, l’étiquette et le remplissage", analyse Cyrille Heintz. Il organise ce samedi 27 mars pour Beaune Enchères la dispersion de plus de 500 bouteilles issues de toutes les régions françaises. Bordeaux et bourgognes tiennent naturellement les places d’honneur, "sachant que pour le bordeaux, le marché est très clair, la cotation se fait sur le domaine et l’année, tandis que pour le bourgogne, il faut aller plus loin car pour un même nom il existe des qualités différentes". En vedette de cette vente, un Château Yquem 1920 (1.000 à 1.500 euros), un Petrus 1992 (1.000 à 1.200 euros) ou un Chambolle-Musigny 1978 (300-400 euros). Mais Cyrille Heintz souligne également l’intérêt croissant du public pour les saveurs très particulières des vins du Jura, qui sera illustré par un Château Chalon de 1874, estimé 2.700 à 3.000 euros, et une petite série de vins d’Arbois autour de 120 à 150 euros pour trois bouteilles.

De grands cépages bourguignons et des lots plus surprenants

Son conseil aux amateurs: "les grands formats, type magnum ou au-delà, qui vieillissent mieux et plus doucement, parce qu’il y a moins de circulation d’air". Dans la vente de Beaune figurent plusieurs magnums de bourgogne Bonnes Mares 1993 (180-250 euros) ou des Pommard 2017 (100-150 euros). Petite surprise de fin de vente, trois bouteilles d’une "boisson aromatisée à base de vin de Bordeaux et de CBD", estimées 50-100 euros pièce. Une petite production limitée à 500 bouteilles pour l’instant… Verdict de l’expert? "Je n’ai pas encore essayé, j’espère que l’un des acheteurs me permettra d’y goûter."

Clémentine Pomeau-Peyre

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi