La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    28 990,03
    -1 767,82 (-5,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Vente directe, drive agricole, relais colis : comment les agriculteurs se diversifient

·1 min de lecture

La semaine de l'Agriculture s'ouvre ce jeudi. Confrontés à une crise économique sans précédent, les agriculteurs montrent des trésors d’ingéniosité pour s’en sortir financièrement. Depuis un le monde agricole s'adapte face à la pandémie : il a du diversifier ses activités. Pour ceux qui se sont lancés, le bilan est plutôt positif. À la faveur du Covid, les Français ont redécouvert les fermes et les exploitations agricoles autour de chez eux. Economiquement parlant, le secteur en est sorti gagnant.

Un chiffre d'affaires en hausse

Un chiffre illustre très bien cette tendance : le nombre de drive agricoles. Ils fonctionnent sur le même principe que les supermarchés, mais à la ferme. Avant la crise, le réseau "Bienvenue à la ferme" comptait 45 drives. Aujourd'hui, il y en a 150 sur toute la France et leur chiffre d'affaires a été multiplié par 3,5 sur les 12 derniers mois !

>> LIRE AUSSI - Jusqu'au 24 mai, Europe 1 part à la rencontre du monde agricole en partenariat avec le Cniel

La vente directe dans la boutique de la ferme a aussi très bien marché. 10 voire 15% de clients réguliers en plus ont été recensés, selon les Chambres d'agriculture. Et ce, alors même que le prix moyen du panier a été multiplié par deux. Cela signifie que l'achat à la ferme est devenu une source principale d'approvisionnement pour certains consommateurs. Preuve de cette nouvelle donne, les formations agricoles n'ont jamais eu autant de succès. Le nombre d'inscriptions en apprentissage agricole a a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles