La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    29 921,04
    -2 350,17 (-7,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Vent de folie sur la vente de châteaux

·1 min de lecture

S'offrir une vie de château a longtemps été un rêve, voire une utopie pour de nombreux Français. Mais certains n'ont désormais plus peur de sauter le pas. Selon Le Figaro qui s'appuie sur les chiffres d'un des spécialistes du secteur, le Groupe Mercure, les ventes de châteaux et manoirs ont bondi depuis un an, de plus de 15%. Même si la France a été confrontée à trois confinements avec des périodes de reprise entre deux, l'attrait de la verdure et des grands espaces a donc fait repartir un marché moribond depuis des années.

Selon le directeur du groupe Mercure, "beaucoup d'urbains ont débarqué, notamment parisiens, qui ont souffert et qui avaient un besoin presque physiologique d'échappatoire". Olivier de Chabot qui décrit cette arrivée massive comme "une période folle", dans la lignée des Français qui ont décidé d'investir dans une maison à la campagne. De juin à septembre 2020, de nombreuses ventes ont été réalisées, précise le groupe. D'ailleurs, si la fin d'année (avec confinement et couvre-feu) a fait retomber le marché, il a repris depuis le mois de janvier, avec parfois plusieurs acheteurs sur le même bien : "Cela n'arrive jamais", dévoile le patron de l'agence Patrice Besse, spécialisés dans les biens ruraux prestigieux et de caractère.

>> A lire aussi - À Meaux, l’opposition municipale ne veut plus entretenir le château de Jean-Claude Brialy

Mais qui dit château ne dit pas forcément un bien à plus d'un million d'euros. D'après Le Figaro, certaines belles demeures ou petits (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quels sont les frais de notaire à régler pour l’achat d’un terrain nu constructible ?
Maisons en Île-de-France : les prix grimpent encore… voici à combien ils s’élèveront à l’été
Caution locative : la garantie Visale étendue à tous les salariés gagnant moins de 1.500 euros
Toulouse : un étudiant à la rue après le squat de son appartement ?
Squat : les vrais chiffres de l’ampleur du phénomène

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles