La bourse ferme dans 7 h 18 min
  • CAC 40

    6 297,89
    +10,82 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,82
    +1,83 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2018
    +0,0037 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 787,30
    +7,10 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    47 644,65
    -393,20 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 305,11
    -86,60 (-6,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,30
    +0,17 (+0,27 %)
     
  • DAX

    15 468,61
    +8,86 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 030,61
    +11,08 (+0,16 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 105,81
    +136,10 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3873
    +0,0033 (+0,24 %)
     

Comment vendre un profil "atypique" à un recruteur ?

·1 min de lecture

Qu’est-ce qu’un « profil atypique » ? C’est quelqu’un qui « sort des cases ». En matière de recrutement, un « profil atypique », cela va être quelqu’un qui a fait de nombreux métiers et/ou qui aura beaucoup changé d’entreprises et d’employeurs. C’est ce que l’on appelle « un parcours en sauts de puces ». Cela pourra être également le parcours d’une personne autodidacte, qui n’a aucun diplôme et qui pourtant a réussi à occuper des postes relativement importants et pour lesquels, normalement on demande un certain niveau de diplôme. Un parcours atypique peut aussi correspondre à celui d’une personne en reconversion : par exemple un directeur commercial devenu plombier, couvreur, ou boulanger… C’est ce qu’on appelle une « reconversion atypique » car on ne s’attend pas à cela quand on lit son CV, que l’on voit le début de sa carrière, où en est la personne aujourd’hui et surtout ce qu’elle recherche.

Ecoutez les conseils de Christel de Foucault sur la meilleure façon de vendre un profil différent dans cet épisode du podcast “Trouveur d’emploi”, avec Management :

Mais attention également à ne pas utiliser cet argugment… comme une excuse. Un peu comme ces parents qui ont des enfants très agités qui courent partout et qui vous disent: « c’est un enfant surdoué, c’est un haut potentiel », alors que c’est juste un enfant mal élevé.

Donc attention à cela : en recherche d’emploi, affirmer qu’on a un parcours atypique ne doit pas servir à camoufler des erreurs ou un manque de constance... (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance chômage : plus d'un million de personnes verraient leurs allocations baisser
Pôle emploi : le nombre de chômeurs sans aucune activité repart à la hausse en février
En Nouvelle-Zélande, les femmes ont désormais droit à un congé en cas de fausse couche
Comment le télétravail a mis en lumière les managers introvertis
Télétravail : votre employeur contraint de mettre en place un “plan d’action”