La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 385,69
    +12,32 (+0,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Vendée : Comment le premier parc aquatique de France fait-il face à ses énormes dépenses?

Mehdi media

TOURISME - Après deux années de crise, le parc aquatique vendéen, qui rouvre ses portes samedi, espère retrouver une saison estivale florissante. Histoire d'amortir ses dépenses colossales pour séduire les visiteurs

Ils sont nombreux sur la Côte d’Azur et sur le littoral languedocien, là où la température grimpe très régulièrement au-delà des 30 degrés l’été. Mais c’est bien à une heure de route de Nantes, en Vendée plus précisément, qu’il faut chercher le premier parc aquatique de France par sa fréquentation. Créé en 2016 au Bernard, O’Gliss park accueillait plus de 200.000 visiteurs avant la crise sanitaire grâce, notamment, à ses 12 toboggans, ses cascades, sa végétation luxuriante, ses activités pour jeunes enfants et ses espaces VIP réservables plusieurs semaines à l’avance. Retombé à 168.000 entrées l’an passé, le site de 7 hectares espère retrouver la foule pour cette nouvelle saison, sa septième, qui débute samedi.

Il faut que dire que l’enjeu économique est énorme pour le propriétaire. « On avait investi 12 millions d’euros pour l’ouverture du parc mais, depuis, on dépasse allègrement les 25 millions d’euros dépensés. Chaque année on réinvestit près d’un million d’euros pour améliorer les structures et l’expérience », raconte Michaël Thibaud, directeur-fondateur du site. Plusieurs nouveautés sont, cet été encore, annoncées.

Des frais de fonctionnement colossaux

O’Gliss park fait auss(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Les Rivières de l'Ouest: Maine, Sarthe, Mayenne et Oudon se rêvent en référence du tourisme fluvial
Puy du Fou : Le parc va lancer un train spectacle sur 4.000 km à travers la France
Nantes : Les jeux de piste connectés de Baludik ont conquis toute la France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles