La bourse ferme dans 10 min
  • CAC 40

    5 712,38
    -71,51 (-1,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 641,71
    -43,57 (-1,18 %)
     
  • Dow Jones

    31 124,22
    -277,79 (-0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,2108
    -0,0078 (-0,64 %)
     
  • Gold future

    1 727,80
    -47,60 (-2,68 %)
     
  • BTC-EUR

    39 461,96
    -3 068,60 (-7,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    956,89
    +23,76 (+2,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,52
    -1,01 (-1,59 %)
     
  • DAX

    13 811,47
    -67,86 (-0,49 %)
     
  • FTSE 100

    6 496,86
    -155,10 (-2,33 %)
     
  • Nasdaq

    13 206,53
    +87,10 (+0,66 %)
     
  • S&P 500

    3 827,37
    -1,97 (-0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3943
    -0,0070 (-0,50 %)
     

VECT-HORUS clôture sa levée de fonds de 12 M€

·2 min de lecture

VECT-HORUS une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ce second tour vient renforcer les fonds propres de la société pour poursuivre ses programmes ambitieux à la fois sur l’identification de nouveaux vecteurs, le développement en clinique d’agents théranostiques et la validation de sa technologie pour la délivrance d’anticorps thérapeutiques et d’acides nucléiques.

La crise sanitaire a mis en lumière pour la première fois l’immense potentiel thérapeutique (vaccination) des ARN messagers (ARNm) transportés dans des nanoparticules lipidiques. Ces ARNm sont utilisés pour exprimer des protéines d’intérêt dans l’organisme. A contrario, les oligonucléotides antisens (ASO) ou les ARN interférents (siRNA) viennent inhiber l’expression d’un gène particulier et donc la protéine correspondante.

La plateforme VECTrans® de la société permet de vectoriser des nanoparticules d’ARNm ainsi que des ASO et siRNA aussi bien pour le traitement de maladies à composante génétique que des cancers.

« De nouveaux résultats très prometteurs ont été obtenus par exemple sur le muscle squeletique permettant d’envisager le développement d’acides nucléiques vectorisés pour traiter des pathologies musculaires » déclare Alexandre Tokay, Président de VECT-HORUS.

VECT-HORUS démontre ainsi l’agilité de ses équipes et de son modèle économique dual, fondé à la fois sur le développement de molécules propriétaires et de sa technologie VECTrans® mise à la disposition de ses partenaires pharmaceutiques et biotechnologiques, pour proposer de nouvelles modalités en vue du développement des solutions thérapeutiques de demain.

À propos de VECT-HORUS

VECT-HORUS conçoit et développe des vecteurs qui facilitent l’adressage d’agents thérapeutiques ou d’imagerie vers des organes ou tissus cibles, notamment le cerveau, le muscle, le foie, et différents cancers. En conjuguant ces agents à ses vecteurs développés pour cibler de manière spécifique différents récepteurs, VECT-HORUS leur permet de franchir les barrières naturelles (au premier rang desquelles, la barrière hémato-encéphalique) qui freinent l’accès des molécules thérapeutiques ou des agents d'imagerie à leur territoire cible. La société a établi la preuve de concept de sa technologie chez l’animal en vectorisant différentes molécules. Créée en 2005, la société VECT-HORUS est une spin-off de l’Institut de Neurophysiopathologie (INP, UMR7051, CNRS et Aix-Marseille Université) dirigé par le Dr Michel Khrestchatisky, co-fondateur. Pour en savoir davantage sur VECT-HORUS, rendez-vous sur https://www.vect-horus.com/.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210120005336/fr/

Contacts

VECT-HORUS
Elodie Dormes
Business Development Sr. Manager
contact@vect-horus.com