La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 864,29
    -113,79 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    11 448,21
    -173,50 (-1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 321,60
    -566,40 (-2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,09
    -13,78 (-2,56 %)
     
  • S&P 500

    4 033,42
    -37,14 (-0,91 %)
     

Le Vatican définit l’investissement chrétien et il exclut alcool, jeu vidéo et les armes

Quelques jours avant la Commission européenne, c'est le Vatican qui a officialisé ses normes d'investissement responsable. Le texte, non signé par le pape, dresse une liste de pays et de secteurs à exclure, dont certains jeux vidéos, l'alcool ou les armes. Environ 2.000 milliards d'euros d'investissements sont directement concernés.

Alors qu’anglo-saxons et Européens se bagarrent pour savoir qui détiendra le pouvoir d’édicter les normes internationales concernant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ou de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) – l’alpha et l’omega de l’investissement socialement responsable (ISR) –, voilà qu’apparaît dans le paysage un nouvel acronyme : le FCI, pour Faith-Consistent Investing.

Quelques jours avant l'annonce par la Commission européenne, le 28 novembre, de son approbation finale à la directive sur la publication d'informations en matière de durabilité par les entreprises (CSRD), le Vatican a publié un document d’une cinquantaine de pages sur le sujet. Sa portée est loin d'être symbolique: environ 2.000 milliards d'euros d'investissements sont directement concernés.

Le nucléaire civil n'est pas un investissement néfaste, estime le Vatican

Plus précisément ce texte a été présenté par l'Académie pontificale des sciences sociales, dont le chancelier est depuis quelques semaines le cardinal ghanéen Peter Kodwo Appiah Turkson. Est-ce sa nomination qui a accélérer cette publication, ou l'actualité très denses du coté des normes environnementales? Toujours est-il que le document, en chantier depuis 2016, a bel et bien été publié.

Attention, dans la hiérarchie normative du Vatican il est loin d'avoir la valeur d'une encyclique, comme celle publiée en 2015 concernant l'écologie. "Il n'y a pas la signature du Saint-Père, il s'agit d'un simple document de travail", nous précise une source bien placée à Rome. Le document ayant une valeur universelle, les débats ont du tenir compte des spécificités de la culture dominante de chaque pays.

Le nucléaire, par exemple, a fini par n'être proscrit que pour son usage militaire, alors que de nombreux représentants au sein du groupe de travail auraient souhaité l'assimiler aux énergies considérées comme néfastes pour l'humanité.

La première version accessible du texte a été diffusée en italien et en an[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi