La bourse ferme dans 7 h 39 min
  • CAC 40

    6 724,48
    +48,58 (+0,73 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 117,78
    +1,16 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1886
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 812,60
    -9,60 (-0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    32 428,77
    -1 595,29 (-4,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    935,67
    -25,23 (-2,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,48
    +0,22 (+0,31 %)
     
  • DAX

    15 573,46
    +4,73 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 109,36
    +27,64 (+0,39 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 147,48
    -88,32 (-0,34 %)
     
  • GBP/USD

    1,3919
    +0,0036 (+0,26 %)
     

Une vaste cyberattaque met à l'arrêt tous les magasins d'une chaîne de supermarchés suédoise

·1 min de lecture

Vaste cyberattaque contre une grande chaîne de supermarchés suédoise. Tous les magasins ont dû fermer leurs portes samedi 3 juillet. "Un de nos sous-traitants a été touché par une attaque informatique et pour cette raison nos caisses ne fonctionnent plus", a précisé dans un communiqué Coop Suède, qui représente environ 20% du secteur dans le pays nordique. "Nous regrettons cette situation et faisons tout notre possible pour rouvrir rapidement", a ajouté la chaîne coopérative.

Ni le nom du sous-traitant concerné ni le mode d'action employé pour la cyberattaque, qui a débuté vendredi soir, n'ont été rendu publics. Mais l'incident intervient alors qu'une vague d'attaques au "rançongiciel" frappe des cibles économiques ou des services publics à travers le monde, aux Etats-Unis notamment. Ces "ransomwares" paralysent le système informatique d'une organisation, qui est alors sommée de transférer des fonds aux pirates informatiques pour se libérer.

>> A lire aussi - Porto Rico : des milliers d'habitants plongés dans le noir après un incendie et une cyberattaque

Selon l'entreprise de sécurité Emsisoft, au moins 18 milliards de dollars ont été versés à des hackeurs usant de rançongiciels l'an dernier. De nombreux experts estiment que les pirates à l'origine de ces attaques sont installés en Russie. Moscou, suspecté de couvrir voire d'être associé à leurs activités, dément toute implication.

Oléoducs, services de santé, entreprises stratégiques ou non: le phénomène prend une telle ampleur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Petite révolution en vue dans les restaurants McDonald’s France
Facebook teste une nouvelle fonctionnalité contre les extrémistes, les conservateurs américains inquiets
Aéroports de Paris : la grève continuera ce week-end
Pourquoi le Uber chinois est visé par une enquête par Pékin
Pour protester contre le sous-effectif, des magasins Monoprix se mettent en grève

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles