Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 726,52
    +353,76 (+0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 228,04
    +29,47 (+2,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Variole du singe: l'UE accorde une aide de 350.000 euros à la RDC pour la lutte contre la maladie

SAM PANTHAKY / AFP

L'Union européenne (UE) a annoncé mardi avoir accordé une aide 350.000 euros pour la lutte contre l'épidémie de mpox (anciennement appelée variole du singe) en République démocratique du Congo, selon un communiqué.

Les autorités sanitaires congolaises rapportent près de 9000 cas de mpox dans le pays, et 500 décès cette année, indique dans un communiqué la délégation de l'UE en RDC, en précisant que la province de Maniema (est) est la plus affectée.

Jusqu'à Kinshasa

L'épidémie qui se propage a atteint la capitale Kinshasa où "deux malades ont été confirmés et soignés la semaine dernière", ajoute-t-elle.

PUBLICITÉ

La situation a amené l'UE à "intensifier son soutien et à l'étendre à trois nouvelles zones de santé du Maniema, à travers le renforcement des capacités de riposte, notamment au moyen de la surveillance, de la sensibilisation des communautés, des diagnostics et du traitement".

Les 350.000 euros de l'Union européenne sont destinés à ALIMA, une organisation humanitaire médicale présente en RDC, pour un projet de cinq mois.

Ces fonds aideront l'organisation à "répondre aux besoins urgents et critiques liés à la formation et au renforcement des capacités en matière de surveillance des maladies, de gestion des cas et de prévention des infections grâce à l'engagement communautaire, à la promotion de la santé et à la préparation à la réponse aux flambées épidémiques, ainsi qu'au renforcement des capacités du personnel, des structures et du système de santé", a déclaré Johan Heffinck, chef de bureau de ECHO (protection civile et opérations d'aide humanitaire de la Commission européenne).

La maladie - qui a été signalée pour la première fois chez l'homme en 1970 en RDC - se caractérise par des éruptions cutanées, qui peuvent apparaître sur les organes génitaux ou dans la bouche, et peut s'accompagner de poussées de fièvres, de maux de gorge ou de douleurs au niveau des ganglions lymphatiques.

Article original publié sur BFMTV.com