La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 265,51
    -233,52 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Variole du singe : Jugé trompeur et stigmatisant, le nom du virus pourrait être changé par l’OMS

PPE/Beijersbergen/SIPA (Montage XR/Canva)

DENOMINATION - La maladie n’est pas particulièrement liée aux singes, et son nom actuel véhicule l’image d’une Afrique foyer de maladies alors que les cas actuels sont concentrés en Europe

Ne dites plus variole du singe, dites… Bon, pour l’instant, on ne sait pas. Mais une tempête de cerveaux est en cours à l’OMS pour « changer le nom de ce virus », son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus ayant promis « des annonces dès que possible ». Au-delà du seul virus, il s’agirait aussi et surtout de modifier le nom de ses différentes souches, ainsi que celui de la maladie elle-même. Pourquoi un tel changement, au moment où la variole du singe a été repérée dans plus de 40 pays ?

Cette considération concerne surtout les souches du virus. Elles sont en effet nommées d’après des régions ou des pays d’Afrique : on parle de la souche d’Afrique de l’Ouest et de celle du Bassin du Congo, la seconde étant bien plus meurtrière que sa cousine. Or, 84 % des nouveaux cas ont été détectés cette année en Europe et 12 % sur le continent américain. Changer de nom permettrait donc de rendre compte de la réalité actuelle de la maladie, alors qu’une trentaine de scientifiques, pour beaucoup originaires d’Afrique, ont demandé début juin « une nomenclature qui ne soit ni discriminatoire ni stigmatisante ».

« Pas franchement une maladie liée aux singes »

Le nom « variole du singe » lui-même est trompeur. La flambée actuelle est du(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Variole du singe : Les malades doivent éviter les contacts avec leurs animaux de compagnie
Variole du singe : Une nouvelle stratégie vaccinale pour les primo-vaccinés et les enfants
Variole du singe : L’Europe « épicentre » de la flambée épidémique, alerte l’OMS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles