La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 164,48
    +252,04 (+0,74 %)
     
  • Nasdaq

    13 108,33
    -19,72 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0167
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    19 830,52
    -210,34 (-1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    23 460,37
    -549,35 (-2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    567,54
    -4,37 (-0,76 %)
     
  • S&P 500

    4 309,66
    +12,52 (+0,29 %)
     

Covid: face au variant Omicron, le G7 se réunit en urgence

·2 min de lecture

Les ministres de la Santé du G7 se rencontreront lundi matin à Londres pour évoquer la progression du nouveau variant. En France, huit cas possibles ont été détectés, a annoncé dimanche le ministère de la Santé.

Les ministres de la Santé du G7 se réunissent en urgence à Londres lundi face à l'inquiétude suscitée par le nouveau variant Omicron du coronavirus, qui continue à se propager à travers le monde malgré les fermetures de frontières.

Les ministres de la Santé de la France, des Etats-Unis, du Canada, d'Allemagne, d'Italie, du Japon et du Royaume-Uni se retrouvent "pour discuter de l'évolution de la situation sur Omicron", lors d'une "réunion d'urgence", a annoncé Londres, à la tête de la présidence tournante du G7.

Nervosité internationale

Cette décision intervient alors que des cas liés à la nouvelle souche ont été détectés à travers les pays du G7, du Canada à l'Italie, en passant par la Grande-Bretagne et l'Allemagne.

En France, du variant Omicron du coronavirus ont été détectés, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. La confirmation ou non des huit cas pourrait prendre plusieurs jours en raison d'un nouveau séquençage, selon un communiqué du ministère de la Santé.

"Le séquençage des prélèvements de ces patients est priorisé ou en cours d’organisation afin de disposer d’une confirmation diagnostique dans les meilleurs délais", a précisé le ministère.

Un variant préoccupant

Alors que la pandémie a déjà fauché plus de cinq millions de vies dans le monde depuis fin 2019, l'arrivée du variant Omicron a été jugée "préoccupante" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pour autant, l'OMS plaide pour un maintien de l'ouverture des frontières, alors que l'Afrique du Sud, où a été détecté le nouveau variant, et plusieurs autres pays, se voient fermer de nombreuses frontières.

Se jugeant déjà "punie" pour avoir révélé l'existence du variant, l'Afrique du Sud a demandé la levée "immédiate et urgente" des restrictions de voyage. Le Malawi a dénoncé quant à lui des restrictions de voyage relevant de "l'afrophobie".

Lire aussi

(avec AFP et Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles