La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 067,78
    -84,23 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,08
    -104,47 (-0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0194
    +0,0023 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    23 052,03
    -497,14 (-2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,97
    -13,84 (-2,42 %)
     
  • S&P 500

    4 287,05
    -18,15 (-0,42 %)
     

Dans le Var, les raisons profondes du tsunami électoral du RN

AFP - Christophe SIMON

SERIE ETAT DE LA FRANCE (1/6) - Dans ce département, berceau de l’extrême-droite, la phobie de l’immigration n’est plus le seul moteur du vote RN. La paupérisation d’une classe moyenne installée dans des villages de l’arrière-pays a alimenté la razzia de l’extrême-droite aux législatives.

Après une année électorale hors norme et deux années de crise sanitaire, la rédaction de Challenges a sillonné les routes de France pour prendre le pouls d'un pays fracturé touché de plein fouet par l'inflation. Chaque jour cette semaine, nous publions ainsi un reportage en régions.

A Forcalqueiret, bourgade sans charme de l’arrière-pays varois, qui s’étire le long de la départementale, la mairie affiche son slogan : "le village où il fait bon vivre". C’est pourtant ici que le vote pour l’extrême-droite a explosé, atteignant les scores parmi les plus élevés de l’Hexagone. Au second tour de la présidentielle, , un score identique aux législatives pour le RN. Dans sa mairie, belle bâtisse et ancienne maison de retraite, Gilbert Bringant est le premier étonné de l’ampleur de la vague, dans cette cité historiquement très à droite. "Il n’y a pas d’immigration, à part deux familles bien intégrées et très peu d’insécurité, excepté quelques cambriolages, relève l’élu. Je crois que les gens ont peur. Ils n’ont pas envie que les ou à Toulon arrivent ici." L’ancien maire, Pierre Gautier partage cet avis "Les habitants veulent préserver leur cadre de vie. Ils voient l’immigration dans les grandes villes et n’ont pas envie qu’elle arrive chez eux."

Un vote d'adhésion aux idées du Rassemblement national

Dans le Var, cette phobie de l’immigration a été un moteur historique du vote pour l’extrême-droite, Toulon ayant été la première grande ville conquise par le Front National. Mais aujourd’hui, la vague s’est transformée en déferlante en portant sept députés RN à l’Assemblée (sur huit circonscriptions), . Et ce sont ces villages du Haut-Var qui ont alimenté ce succès: de Signes à Méounes en passant par Gonfaron et Tavernes, les scores du RN dépassent largement les 60% (à la présidentielle et aux législatives) alors que les villes côtières Hyères et Toulon, où un député macroniste a été élu, résistent. "C’est un moment historique, se rengorge Franck Giletti, patron de la fédéra[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles