La bourse est fermée

Vapotage : le boom des cigarettes électroniques contraint un géant du tabac à sabrer dans ses effectifs

Le boom des cigarettes électroniques fait grincer des dents, dans l'industrie du tabac. Le fabricant britannique de cigarettes British American Tobacco (BAT) a annoncé jeudi la suppression de 2.300 emplois dans le monde afin de s'adapter au changement d'habitudes de consommation et à l'essor du vapotage. Le groupe, l'un des poids lourds mondiaux d'un secteur confronté à la baisse des volumes vendus de cigarettes traditionnelles, a annoncé dans un communiqué que ce plan de restructuration sera achevé d'ici janvier 2020. Les suppressions d'emplois prévues représentent moins de 5% des effectifs totaux du groupe qui compte quelque 55.000 salariés dans le monde.

BAT, connu pour ses marques Lucky Strike, Dunhill, Kent et Rothmans, précise qu'il entend simplifier son organisation et compter moins de niveaux hiérarchiques. Les réductions d'effectifs porteront ainsi sur environ 20% des postes à responsabilité. Le groupe dit vouloir mieux accompagner les nouveaux modes de consommation, au moment où les populations des pays développés ont tendance à réduire leur consommation de cigarettes, et faire des économies pour investir davantage dans les nouveaux produits du type cigarettes électroniques.

>> A lire aussi - Bourse : la lente descente aux enfers des géants du tabac

Cette restructuration est la première mesure d'ampleur prise par le nouveau directeur général Jack Bowles, en poste depuis avril dernier. "Mon objectif est de changer les choses pour faire croître la catégorie des nouveaux produits et de simplifier significativement notre manière de travailler tout en assurant un retour sur investissement de long terme pour nos actionnaires", explique le patron de BAT dans le communiqué. Il ajoute que ce plan devrait permettre au groupe d'atteindre plus facilement son objectif d'un chiffre d'affaires de 5 milliards de livres d'ici 2023-2024 dans les nouveaux produits.

>> A lire aussi - Payer ses impôts au bureau de tabac : Gérard Darmanin confirme et précise

Le plan de suppressions d'emplois

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Face à l'essor des cigarettes électroniques, British American Tobacco tranche dans ses effectifs
Bourse : la lente descente aux enfers des géants du tabac
Le Marseillais Wiko taille dans ses effectifs
PSA taille lourdement dans ses effectifs... en Chine
Le vapotage pourrait être à l’origine d’une nouvelle maladie pulmonaire