La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    51 163,84
    -539,79 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Plus-value professionnelle : calcul et exonération

·1 min de lecture

Lorsqu’une entreprise vend une immobilisation inscrite à son actif, elle réalise soit une plus-value (gain) soit une moins-value (perte). Les plus-values sont professionnelles lorsqu’elles sont réalisées par :

Une plus-value professionnelle concerne toute sortie de l’actif de l’entreprise de biens éligibles que ce soit à titre onéreux (vente) ou à titre gratuit (donation, partage, etc.). Les biens éligibles sont tous ceux qui font partie de l’actif immobilisé de l’entreprise.

Lorsque le bien est amortissable, la plus-value ou la moins-value correspond à la différence entre le prix de cession du bien et sa valeur nette comptable.

Exemple : une immobilisation amortissable est vendue 10.000 euros. Sa valeur nette comptable est de 2.000 euros. L’entreprise réalise donc une plus-value de 10.000 euros – 2.000 euros soit 8.000 euros.

Lorsque le bien est non amortissable, la plus-value ou la moins-value correspond à la différence entre le prix de cession du bien et sa valeur d’origine.

Exemple : une immobilisation non amortissable est vendue 10.000 euros. Son prix d’achat par l’entreprise est de 12.000 euros. L’entreprise réalise donc une moins-value de 10.000 euros – 12.000 euros soit 2.000 euros.

Ainsi, si le prix de cession de l’immobilisation est inférieur à la valeur nette comptable ou à la valeur d’origine, il s’agit d’une moins-value. A l’inverse, si le prix de cession est supérieur à la valeur nette comptable ou à la valeur d’origine, il s’agit d’une plus-value.

S’agissant des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Electricité, gaz : profitez des offres les plus attractives du moment grâce à notre vente privée
Carte bancaire professionnelle : caractéristiques et coût
Monnaie scripturale : définition et caractéristiques
Livret d’épargne populaire : plus besoin de justificatifs pour ouvrir un LEP
Coup de pouce vélo : plus que quelques semaines pour profiter de l’aide de l’État