La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 495,35
    -1 159,24 (-3,55 %)
     
  • Nasdaq

    11 426,67
    -557,85 (-4,65 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0476
    -0,0080 (-0,75 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 991,92
    -981,51 (-3,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    655,69
    -14,99 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    3 926,32
    -162,53 (-3,97 %)
     

Valneva: nouveau contretemps pour l'homologation de son vaccin contre le Covid-19 en Europe

·2 min de lecture

Le vaccin développé à Nantes par le laboratoire franco-autrichien reste coincé aux portes de l'Union européenne. L'Agence européenne des médicaments (EMA) lui demande une liste de données supplémentaires avant de décider ou non d'autoriser sa mise sur le marché. Un nouveau retard qui fait trébucher la biotech en Bourse.

La route de Valneva pour l'homologation européenne de son vaccin contre le Covid-19 relève décidément du parcours du combattant. Dix jours après , après celui du Bahreïn, la biotech franco-autrichienne (issue de la fusion du nantais Vivalis et de l’autrichien Intercell en 2013) a annoncé ce lundi 25 avril avoir reçu une nouvelle liste de questions de la part de l'Agence européenne des médicaments (EMA) dans le cadre du processus de revue réglementaire de son candidat vaccin VLA2001. "Celle-ci inclut des demandes de soumission de nouvelles données et de justifications supplémentaires d’une autorisation conditionnelle de mise sur le marché", précise le laboratoire situé à Saint-Herblain, près de Nantes. En clair, les autorités sanitaires européennes - qui avaient déjà envoyé quelques questions supplémentaires au groupe fin février- . Un processus qui aurait initialement dû s'achever fin 2021...

Coup de massue en Bourse

Le coup est rude pour la biotech, qui espérait dernièrement obtenir cette autorisation à la fin de ce mois d'avril et s'était mise en ordre de marche pour livrer à l'Europe "un maximum de 60 millions de doses" sur deux ans, dont 24,3 millions en 2022, à la suite annoncé en novembre 2021. "Nous sommes déçus que l'EMA n'ait pas considéré nos soumissions comme suffisantes à ce jour", a réagi Thomas Lingelbach, président du directoire de Valneva, . "Nous restons pleinement engagés à travailler conjointement avec les autorités réglementaires en vue de l'autorisation de mise sur le marché du produit." Valneva indique qu'il va répondre aux questions des autorités européennes "dans les prochains jours". Et anticipe que, si ces éléments envoyés sont acceptés, "la société pourrait obtenir une autorisation de mise sur le marché conditionnelle au cours de ce trimestre".

Une déception qui fait également trébucher le groupe en Bourse. Vers 16h30, le titre Valneva dévissait de plus de 15% (à 13,02 euros). L'horizon est plus que flou pour la biotech, faute de visibi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles