La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 198,71
    +60,44 (+0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Valeurs actuelles perd le tiers de ses recettes publicitaires

·1 min de lecture

Coup dur pour Valeurs Actuelles. Selon les informations de Capital, Taboola, qui commercialise la grande majorité des espaces publicitaires du site de l’hebdomadaire, a résilié son contrat. Motif invoqué : la publication fin août 2020 par l’hebdomadaire d’un roman fiction représentant en esclave la députée LFI Danièle Obono. Pour la régie en ligne, cet article est “ouvertement raciste, discriminatoire, offensant” et “se trouve en parfaite contradiction avec les valeurs de Taboola”.

Valeurs actuelles a indiqué à la justice qu’une telle résiliation le “prive de tous ses revenus publicitaires sur internet, représentant plus d'un tiers de ses revenus publicitaires globaux”. Le montant exact n’est pas connu. Mais l’on sait que, tous supports confondus, la publicité a rapporté 3 millions d’euros nets en 2019 au groupe Valmonde, qui édite Valeurs actuelles et Mieux vivre votre argent. Et que le site de Valeurs actuelles a rassemblé en janvier 2,9 millions de visiteurs uniques.

Pour mémoire, Taboola, régie publicitaire israélienne, propose à la fois des publicités mais aussi des liens vers d’autres articles. Avant de signer un contrat de trois ans avec Taboola en janvier 2020, Valeurs actuelles était client de son concurrent Ligatus, mais a résilié son contrat en novembre 2019. L’hebdomadaire pourra donc difficilement se retourner vers Ligatus, pas plus que vers le troisième acteur du marché, Outbrain, qui a racheté Ligatus il y a deux ans.

A lire aussi - Qu'est-ce que le “mur de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sanofi mise gros sur un centre de production de vaccins high-tech
Le coût astronomique de la sécurité de Mark Zuckerberg en 2020
La concurrence se concrétise dans les transports d'Île-de-France
Pfizer est "en train de mettre au point deux médicaments contre le Covid"
“Joe Biden ouvre le robinet : la Bourse jubile, le secteur de l’eau aussi !”