La bourse ferme dans 7 h 22 min
  • CAC 40

    6 628,18
    -19,13 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 916,79
    -4,48 (-0,11 %)
     
  • Dow Jones

    33 781,48
    +183,56 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0566
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 802,80
    +1,30 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    16 296,71
    +243,46 (+1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,93
    +11,24 (+2,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,76
    +0,30 (+0,42 %)
     
  • DAX

    14 272,36
    +7,80 (+0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 469,88
    -2,29 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    +123,45 (+1,13 %)
     
  • S&P 500

    3 963,51
    +29,59 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2246
    +0,0008 (+0,07 %)
     

Valeur ajoutée des entreprises : en France, un partage plus en faveur des salariés que des actionnaires

© REUTERS/Dado Ruvic/Illustration/File Photo

Le partage de la valeur ajoutée des entreprises entre revenus du travail  et du capital  est une problématique qui concentre aujourd’hui énormément d’attention, dans un contexte de tensions sur le pouvoir d’achat en raison de l’inflation  et de montants record des dividendes  versés aux actionnaires des sociétés du CAC 40. Début novembre, le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, a ainsi fait part de sa volonté d’organiser une convention sur le sujet au sein du parti de la majorité.

Mais comment mesurer ce partage, et quelle a été son évolution dans le temps ? Comment se compare-t-il avec celui des autres pays ? C’est ce à quoi notre dernière recherche qui se concentre sur les sociétés hors secteur financier, dont tous les détails et graphiques sont disponibles ici , s’est attelée.

Plus de 80 % pour les salariés

La production de richesse de ces sociétés est mesurée par la valeur ajoutée . Ce qui peut être partagé est la valeur ajoutée nette : il s’agit de la valeur ajoutée brute, soit la différence entre ce qu’une entreprise a produit , en euros, et ses achats de biens et services , de laquelle on retranche l’amortissement du capital physique.

En France, hors secteur financier, cette valeur ajoutée nette a été répartie en 2021 entre les travailleurs salariés pour 82,56 %, les actionnaires pour 8,03 %, les administrations publiques pour 6,31 % et d’autres bénéficiaires pour 3,11 %. La part réservée aux actionnaires a été allouée sous forme de dividendes  pour 5...


Lire la suite sur LeJDD