La bourse ferme dans 5 h 7 min
  • CAC 40

    5 479,96
    -43,56 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 556,24
    -36,59 (-1,02 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2129
    -0,0040 (-0,33 %)
     
  • Gold future

    1 841,60
    -9,30 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    26 054,93
    -743,29 (-2,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    635,15
    -4,77 (-0,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,83
    +0,22 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 741,01
    -129,98 (-0,94 %)
     
  • FTSE 100

    6 606,29
    -47,72 (-0,72 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3735
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Valéry Giscard d'Estaing, mort d'un milieu récupérateur

SO FOOT
·1 min de lecture

Nous sommes à Chamalières, en Auvergne, en juin 1973. On s'ennuie ferme de nouveau dans l'Hexagone. Un match de foot va opposer une équipe composée par les élus municipaux à celle des commerçants. Un grand classique des dimanches estivaux dans ces petits bouts de province, loin des remous de la capitale. Nous sommes sur une terre de droite certes, mais plutôt centriste. D'ailleurs, le score final, un match nul 2-2, illustre parfaitement ce goût de la pondération. À la tête d'une des deux formations qui s'affrontent sous le regard de 3000 spectateurs ("de quoi faire rêver le trésorier du FC Chamaliérois", précisent les infos télé de l'époque) : Monsieur le Maire. Un certain Valéry Giscard d'Estaing, patronyme noble à l'origine douteuse, qui est alors ministre des Finances sous le gouvernement de ce brave Pompidou. Le courant politique qu'il incarne alors ronge en effet son frein sous la domination des gaullistes qui leur laissent… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com